Aube        Manche       Meuse/Haute-Marne    
  

Le stockage des déchets TFA

Une fois conditionnés, les lots de déchets sont identifiés et disposés en couches horizontales successives (une dizaine en moyenne) dans des alvéoles. Les espaces entre les déchets sont comblés, au fur et à mesure, par du sable.


La couche argileuse, sur laquelle est construit le Centre, est une barrière naturellement efficace contre la dissémination de radionucléides. Afin de garantir la protection à long terme de l'homme et de l'environnement, le confinement des déchets dans chaque alvéole de stockage est assuré par deux barrières distinctes et complémentaires :

 

  • Une géomembrane en polyéthylène haute densité

(PEHD) de 2 mm d'épaisseur. La membrane est d'abord placée sur le fond et les flancs de l'alvéole avant son exploitation. Lorsque l'alvéole est totalement remplie, elle est recouverte d'une membrane identique qui est thermo-soudée à la première de façon à former une barrière continue et étanche autour des colis de déchets. Cette géomembrane totalement imperméable s'oppose à toute dissémination de la radioactivité pendant plusieurs décennies et à toute rentrée d'eau extérieure (pluie, infiltrations).

 

  • Une enveloppe de matériaux naturels argileux

 La partie inférieure de cette enveloppe correspond aux 5 premiers mètres de la couche d'argile située sous la géomembrane pour laquelle une très faible perméabilité est garantie (au moins 10–9 m/s). La partie supérieure est réalisée avec les matériaux argileux prélevés lors du creusement des alvéoles. Il s'agit d'une couche de 1 à 5 mètres d'épaisseur, mise en forme et compactée mécaniquement pour lui redonner son imperméabilité d'origine (au moins 10–9 m/s).

 

 

Après plusieurs dizaines d'années, l'activité des éléments radioactifs à vie courte aura fortement décru, voire totalement disparu. A long terme, le confinement des éléments radioactifs à vie longue et des substances chimiques sera assuré par les propriétés du site argileux.


 

  

Les alvéoles de stockage

Les alvéoles de stockage sont creusées au fur et à mesure des besoins dans la couche argileuse jusqu'à une profondeur de 8,5 mètres et sont exploitées une par une. Les 6 premières alvéoles avaient une capacité de 10 000 m3. Des alvéoles "doubles" (26 mètres de large et 174 mètres de longueur) ont été exploitées à partir de 2007. Elles avaient une capacité de de 25 000 m3. En 2010, l'Andra a été autorisée à procéder à une adaptation de la conception des alvéoles de stockage consistant à les approfondir d'un mètre supplémentaire et à raidir leurs pentes internes. La capacité de stockage d'une alvéole est alors passée à environ 29 000 m3. Puis à partir de cette année 2016, suite à des études de conception et d'essais in situ, la hauteur des alvéoles sera réhaussée. Ainsi, l'alvéole 16 et les suivantes recevront des déchets, toujours en formant du dôme, jusqu'à environ 6 m au-dessus du niveau 0 (le niveau du sol) contre 3,50 m aupravant. La capacité de chaque alvéole passera alors à 34 000 m3.

Evolution des alvéoles de stockage


Télécharger le document pdf Lire l'article du Journal de l'Andra consacré à l'optimisation de la surface de stockage (PDF - 5.53 Mo)

 

Le bâtiment abri

Conçu pour protéger les alvéoles de stockage de la pluie pendant leur creusement et leur remplissage, le bâtiment abri est constitué d'une armature métallique surmontée d'une bâche synthétique. Chaque bâtiment abri peut être séparé en plusieurs parties pour être déplacé pour l'exploitation de l'alvéole suivante.


De nouveaux toits abris pour les alvéoles de la future zone de stockage


Toit abri Premorail


Les ingénieurs de l'Andra ont développé un nouveau système de toits abris pour protéger les futures alvéoles de stockage de la Tranche 2. Alors que les structures utilisées sur la Tranche 1 de la zone de stockage nécessitent d'imposantes grues pour les déplacer tronçon par tronçon, les nouveaux toits abris, appelés Premorail®, sont composés d'une structure métallique bâchée montée sur rails. Ils sont ainsi plus faciles à déplacer le long des alvéoles et latéralement d'une alvéole à une autre. Ce nouveau système  a fait l'objet d'un brevet délivré début 2014.

 
Télécharger le document pdf Lire le communiqué de presse (PDF - 775 Ko)

  
  
  

Vue intérieure d'une alvéole au TFA

Vue intérieure d'une alvéole au Cires

 

 

 

Déplacement d'un bâtiment abri (bâtibulle).

Déplacement d'un bâtiment abri

 

 

 

Démontage du bâtiment abri après la mise en place de la couverture provisoire

Démontage du bâtiment abri après la mise en place de la couverture provisoire

 

 

 

 

Nouveau système de toit abri, Premorail

Nouveau système de toit abri, Premorail

Page mise à jour le Vendredi 12 Février 2016 à 16h13