Aube        Manche       Meuse/Haute-Marne    
  

Cérémonie des voeux au Centre de stockage de la Manche

Lundi 29 janvier, lors de la cérémonie des vœux, le centre de stockage de l'Andra dans la Manche a accueilli une soixantaine de personnes, l'occasion de dresser le bilan de l'année écoulée et de faire le point sur les actions à venir.

Voeux externes 2018 du centre de stockage de la Manche

Patrice Torres, directeur des opérations industrielles de l'Andra et représentant la direction générale de l'Agence, a d'abord évoqué une année animée et marquée par une forte opposition au projet Cigéo en Meuse/Haute-Marne. Il a ensuite rappelé le soutien de l'Etat au projet et précisé que l'enjeu de l'Agence est de conserver une dynamique, sans précipitation, avec rigueur et méthode, pour ce projet mais aussi pour les autres projets et activités de l'Agence. L'année 2018 sera une année chargée pour les équipes de l'Agence qui travaillent dans la Manche sur le dossier de Réexamen de sûreté du centre, dans l'Aube sur la finalisation de l'instruction du Réexamen de sûreté du CSA (centre de stockage pour les déchets de faible et moyenne activité à vie courte). Pour le projet Cigéo, l'année 2018 sera marquée par la préparation de la demande d'autorisation de création du centre qui doit être remise en 2019, et sur le terrain en Meuse / Haute Marne par le lancement de plusieurs procédures administratives et de nombreux sujets à proposer à la concertation, notamment autour de l'insertion environnementale et territoriale du projet.

Florence Espiet, directrice du centre de stockage de la Manche, est ensuite revenue sur les moments importants de 2017 pour le CSM. L'année a vu le lancement de nombreuses études techniques et environnementales en vue de l'élaboration du dossier de réexamen de sûreté du centre, qui doit être remis pour instruction à l'Asn en 2019. Elle a également évoqué deux avis remis par l'Asn en novembre dernier : dans le premier, l'autorité a confirmé que le plan règlementaire de surveillance mis en place par l'Andra, notamment pour le suivi du tritium dans la nappe, était satisfaisant. Dans le second, l'Asn a estimé que le dossier d'orientation du réexamen de sûreté (DOR), dossier préalable qui présente les objectifs et les sujets à approfondir dans le cadre du réexamen de sûreté du site, permettait de répondre « aux enjeux du CSM pour les décennies à venir ». Dans cet avis, l'ASN a précisé les points sur lesquels l'Andra doit apporter des précisions, notamment sur les études menées sur le devenir de la couverture  et sur les travaux engagés sur la constitution de la mémoire du centre.
C'est avec ce cadrage que l'Andra entame une nouvelle année qui sera essentiellement consacrée à l'élaboration du dossier du Réexamen de sûreté, sans négliger les activités de surveillance du Centre et de son environnement.

 

  
  
  

Vendredi 2 Février 2018