Aube        Manche       Meuse/Haute-Marne    
  

La mémoire du stockage

De 1969 à 1994, le Centre de stockage de la Manche a accueilli des déchets faiblement et moyennement radioactifs. Il est aujourd'hui en phase active de surveillance. L'Andra a une obligation réglementaire de préserver durant trois siècles la mémoire du centre. La mémoire du CSM est destinée aux générations futures pour:

  • Les informer sur l'existence et le contenu du site, notamment vis-à-vis du risque d'intrusion humaine, tout particulièrement si une rupture sociétale (conséquence d'une guerre, d'un grand cataclysme …) intervenait et laissait le site à l'abandon (absence de gardiennage …),
  • Leur faciliter la compréhension des phénomènes observés (présence anormale de substance radioactive ou non dans l'environnement, affaissement de tout ou partie du site …) et, si nécessaire, leur permettre de réaliser dans de bonnes conditions d'éventuelles actions correctives,
  • Leur permettre de prendre des décisions en toute connaissance de cause quant au devenir du site, notamment ses modifications ou sa transformation selon les évolutions techniques et sociétales des trois prochains siècles, et son devenir à l'issue de cette période.

 

Cette mémoire repose sur cinq dispositifs :

Deux dispositifs, à court et moyen termes, dits de mémoire active

 

1. Actions de communication de l'Andra vers le public (journal de site, accueil des visiteurs …) à faire perdurer le plus longtemps possible en phase de surveillance post-fermeture,

2. Contrôle du bon fonctionnement du Centre et l'information des populations locales par la Commission de surveillance du Centre (CSCM).

 


Trois dispositifs, à plus long terme, dits de mémoire passive

1. Mémoire détaillée : La mémoire détaillée du CSM comporte plus de 10 000 documents (soit environ 500 000 pages stockées en un peu plus de 60 mètres linéaires). Elle couvre toutes les phases de vie du Centre. Seule une centaine de ces documents (moins de 1%) est actuellement nécessaire à la surveillance du CSM. Les originaux papiers des documents sélectionnés ont tous été dupliqués en deux exemplaires sur du papier permanent à partir d'équipements et de produits qualifiés par les Archives nationales. Un des deux exemplaires de la mémoire détaillée du CSM a été transféré aux Archives nationales en 2004 et un premier complément concernant les cinq premières années de surveillance a été ajouté en 2005. Le second exemplaire, identique, est directement conservé sur le centre de stockage.

2. Mémoire de synthèse : La première édition de la mémoire de synthèse est désormais disponible sur le site Internet de l'Andra. Elle comporte 169 pages et retrace les connaissances les plus importantes du centre, celles nécessaires aux décideurs locaux (préfet, maires, notaires …) ou nationaux (ministères …) pour prendre d'éventuelles décisions en toute connaissance de cause. Elle doit aussi permettre de maintenir la mémoire du CSM au niveau du public (notamment via ses associations) et des instances nationales (ASN, DRIRE …) et internationales (AEN, AIEA …). Cette mémoire de synthèse sera réexaminée lors de chaque révision décennale du rapport de sûreté.

3. Servitudes (ou tout acte inscrit prochainement au cadastre) pour qu'une éventuelle utilisation future du site et des terrains avoisinants se fasse en connaissance de cause. De telles servitudes pourraient être mises en œuvre ultérieurement. Télécharger "Mémoire de synthèse pour les générations futures".

 

  
  
  

 

Mémoire de synthèse pour les générations futures

Télécharger le document pdf Télécharger la "Mémoire de synthèse pour les générations futures" (PDF - 27.39 Mo)

 

 

 

 

Extrait cahier d'arrivage manuscrit en 1969
Extrait cahier d'arrivage manuscrit en 1969

 

Portique de déchargement des déchets livrés en caisson en 1970
Portique de déchargement des déchets livrés en caisson en 1970

Page mise à jour le Lundi 30 Mars 2015 à 18h16