Aube        Manche      Meuse/Haute-Marne    
  

Sondage : la confiance des riverains reste stable

L'Andra a reconduit cette année le dispositif d'enquête mis en place depuis 2011 auprès des riverains de ses installations.

L'Andra a reconduit cette année le dispositif d'enquête mis en place depuis 2011 auprès des riverains de ses installations.


Ainsi en 2016, en Meuse et en Haute-Marne, plus de quatre riverains sur cinq connaissent l'Agence. Cette notoriété est quasi unanime pour les riverains à moins de 15 km du Centre de Meuse Haute-Marne (96%). A contrario les activités de l'Andra sont encore mal identifiées : une minorité d'habitants sait que des recherches sont menées dans le Laboratoire souterrain mais 87% des riverains pensent spontanément qu'il y a une activité d'enfouissement de déchets radioactifs.


Une confiance renouvelée dans l'Andra
Élément notable de l'enquête : les riverains maintiennent une confiance solide en l'Andra pour gérer ses installations de façon sûre et sur le long terme (58 % en Meuse/Haute-Marne). Cette confiance s'accroît au fur et à mesure que l'on se rapproche des centres. Le projet de stockage de déchets radioactifs qui est étudié au CMHM est connu de 72 % des riverains, mais son image est contrastée : la création d'emplois et les retombées financières pour les collectivités locales sont spontanément évoquées comme des avantages du projet, tandis que deux tiers des personnes interrogées font part de leur inquiétude, notamment vis-à-vis de l'impact environnemental.


Une communication claire et fiable, mais à renforcer
La majorité des riverains font confiance à l'Andra pour les informer sur les activités du CMHM (60 %).  La communication de l'Agence est considérée comme claire et ses canaux d'informations sont parmi les principaux utilisés par les riverains devant le CLIS.


Aller à la rencontre du public
Interrogés sur la méthode qu'ils souhaiteraient voir privilégiée pour recueillir leur avis sur les orientations prises par l'Andra, un riverain sur deux se prononce en faveur de rencontres physiques avec un salarié de l'Andra sur site ou sur le territoire.


 Lire la synthèse des résultats de l'enquête en Meuse/Haute-Marne (PDF - 420 Ko)

 

  
  
  

ifop

Mercredi 17 Mai 2017