Aube        Manche      Meuse/Haute-Marne    
  

Condamnation de J.-P. Simon dans le cadre des dégradations du bois Lejuc

Suite à la plainte contre X déposée par l'Andra au sujet des dégradations commises sur le bois Lejuc en juin 2016, le 24 octobre 2017, Jean-Pierre Simon a été condamné à 2 mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Bar-le-Duc pour complicité d'installation en réunion sur le terrain de l'Andra, et a obtenu la restitution de son matériel. Le Tribunal a ainsi reconnu que l'Andra était bien propriétaire du bois Lejuc au moment des faits. Dans un souci d'apaisement, l'Andra n'avait pas demandé de réparation financière.




Rappel des évènements


En juin 2016, des opposants au projet Cigéo ont commis des dégradations importantes sur le matériel de l'Andra et ses prestataires (incendie d'un groupe électrogène, destruction des grillages de protection, dégradation d'une remorque, jets de cailloux sur une roulotte de chantier et le véhicule d'un personnel de sécurité…) et ont pénétré de force dans le bois Lejuc, propriété de l'Andra. Ils ont contraint les personnels qui travaillaient sur place à évacuer le bois qu'ils ont ensuite occupé. Le préjudice subi a été estimé par un huissier à plus de 25 000 € pour le matériel de l'Andra, auxquels s'ajoutent plusieurs dizaines de milliers d'euros pour le matériel de ses prestataires.

 

  
  
  
Mardi 24 Octobre 2017