Aube        Manche      Meuse/Haute-Marne    
  

Qui sommes-nous ?

L'Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (Andra), est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France. Dans le cadre de cette mission, l'Andra met son expertise et son savoir-faire au service de l'État pour : trouver, mettre en œuvre et garantir des solutions de gestion sûres pour l'ensemble des déchets radioactifs français afin de protéger les générations présentes et futures du risque que présentent ces déchets.

En savoir plus

 

 

Histoire de l'Andra

L'histoire de la gestion des déchets radioactifs commence bien avant la création de l'Andra. En France, les premiers déchets radioactifs sont produits dans les années 30, en particulier par les hôpitaux qui utilisaient des sources de radium pour soigner le cancer.

Avec la création du Commissariat à l'Énergie Atomique et aux énergies alternatives, CEA, après la seconde guerre mondiale, les centres de recherche nucléaire commencent à générer des déchets radioactifs en quantités plus importantes. Il n'y avait pas de stockage organisé, mais il y avait déjà des règles. La première était de conditionner les déchets de manière sûre, et la seconde de les entreposer sur les sites du CEA.
Mais, dans les années 50 et 60, avec l'apparition des premières centrales électronucléaires, le développement de la recherche et la fabrication des armes atomiques, les déchets radioactifs s'accumulent. La France participe ainsi, en 1967 et en 1969, à titre expérimental, à deux campagnes internationales d'immersion, puis renonce à cette pratique, jugée peu satisfaisante.
 
Entre-temps, le CEA décide d'implanter à côté de son usine de retraitement de combustibles de La Hague un premier centre, pour y stocker les déchets de faible et moyenne activité. Le Centre de stockage de la Manche ouvre ainsi ses portes en janvier 1969.
 
En décembre 1991, le Parlement vote une loi qui donne un nouveau statut à l'Andra, la rendant indépendante du CEA et des autres producteurs de déchets radioactifs. L'Andra est alors sous tutelle des ministères en charge de l'énergie, de l'environnement et de la recherche.

Elle confie à l'Andra la mission d'évaluer la possibilité d'un stockage des déchets de haute et moyenne activité à vie longue en formation géologique profonde, notamment grâce à l'implantation de laboratoires souterrains. 
Cette loi précise que la gestion de ces déchets radioactifs doit être assurée dans le respect de la protection de la santé  des personnes, de la sécurité et de l'environnement, en prenant en considération les droits des générations futures.
Après quinze années de recherches, la loi de programme du 28 juin 2006  relative à la gestion des matières et déchets radioactives est votée. Elle stipule :

  • Que la gestion de l'ensemble des déchets radioactifs doit être assurée dans le respect de la protection de la santé  des personnes, de la sécurité et de l'environnement.
  • Que le stockage réversible en couche géologique profonde pour les déchets de haute activité et de moyenne activité à vie longue est une solution de référence. Les études et recherches sont poursuivies dans le but de choisir un site et de concevoir un centre de stockage de sorte que la demande de son autorisation de construction puisse être instruite en 2015, et que, sous réserve de cette autorisation, le centre soit mis en exploitation en 2025.
  • Que les études et recherches sur la séparation et la transmutation des éléments radioactifs à vie longue soient poursuivies.
  • Que le gouvernement établisse, tous les trois ans, un plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR). Ce programme organise la mise en œuvre des recherches et études sur la gestion des matières et déchets radioactifs en fixant des échéances aux différents acteurs de nature à répondre aux besoins et objectifs définis par la loi du 28 juin 2006, notamment la conception d'entreposage et de stockage pour tous les déchets français.

 

En savoir plus sur l'histoire de l'Andra

 

  
  
  
 
Logo de l'Andra
Page mise à jour le Mercredi 8 Juin 2016 à 17h32