Aube        Manche      Meuse/Haute-Marne    
  

Stockage réversible profond : feu vert du Gouvernement pour réaliser des investigations approfondies

Sur la base des avis favorables de l'Autorité de sûreté nucléaire et de la Commission nationale d'évaluation ainsi que des premières observations du Comité local d'information et de suivi du Laboratoire souterrain, le Gouvernement a autorisé l'Andra à réaliser des investigations approfondies sur une zone d'environ 30 km² , dite ZIRA (Zone d'intérêt pour la reconnaissance approfondie). Cette zone avait été proposée fin octobre 2009 par l'Andra selon des critères scientifiques et techniques en tenant compte des attentes des acteurs locaux rencontrés tout au long de l'année 2009.

 

Où auront lieu les recherches ?

La ZIRA n'englobe aucune agglomération et est recouverte en égale proportion de forêts et de cultures. La superficie exacte de la ZIRA est de 28,5 km². De façon à préciser l'intégration de la ZIRA dans le contexte géologique global, les recherches seront réalisées sur un périmètre légèrement plus grand que celui de la ZIRA. Deux antennes sismiques seront également réalisées jusqu'à des points de référence connus (en bleu sur la carte).

 

Localisation de la surface d'acquisition sismique et des antennes
Localisation de la surface d'acquisition sismique et des antennes

Télécharger le document pdf Télécharger le plan en haute définition (PDF - 4.08 Mo)

 

Pourquoi seront-elles réalisées ?

Trois objectifs sont poursuivis avec cette campagne :

  • Compléter les connaissances déjà acquises sur la couche d'argile du Callovo-Oxfordien pour optimiser la conception et l'implantation du stockage.
  • Préciser la géométrie et les propriétés des couches calcaires situées en-dessous et au-dessus du Callovo-Oxfordien.
  • Acquérir des données suppplémentaires destinées à alimenter les modèles et à conduire des actions dans le domaine de la simulation numérique.

 

Les résultats attendus sont l'acquisition de données permettant la construction d'un modèle détaillé de la couche géologique (épaisseur, profondeur…) avec une précision de quelques mètres, la vérification de l'absence de failles mineures et le contrôle de la constance des propriétés de la couche à l'échelle de la ZIRA.

 

Comment et quand seront-elles réalisées ?

Comme en 2000 sur le site du Laboratoire souterrain, les investigations géologiques vont être réalisées à l'aide de la méthode sismique. Du printemps à l'été 2010, pour dresser une image en trois dimensions du sous-sol, deux ou trois camions vibreurs vont se déplacer à tour de rôle selon des lignes distantes de 120 mètres de façon à couvrir progressivement l'ensemble de la ZIRA tandis que 1440 récepteurs enregistreront simultanément les signaux émis.

 

Dans la forêt, aucun abattage n'est envisagé et, pour la préserver au mieux, c'est l'Office national des forêts qui tracera les sentiers nécessaires au passage du camion. Quant à l'accès aux parcelles cultivées, l'Andra fait appel à des "permitteurs" dont le métier consiste à négocier avec leur propriétaire ou leur exploitant le permis de passer sur leurs terrains. Ils assistent aux recherches pour vérifier les lieux de passages du camion et établir un constat en cas de dégâts (ornières, pertes de récoltes). C'est l'Andra qui prend en charge les dépenses nécessaires pour l'exécution de ces travaux, y compris si nécessaire les indemnités à verser aux propriétaires des terrains situés sur la zone concernée par ces études.

 

La sismique sera complétée en mai 2010 par une vingtaine de forages (repésentés par les points noirs sur la carte ci-dessus : "Forage VT") peu profonds (de 30 à 60 mètres) nécessaires pour connaître caractéristiques physiques des terrains de surface et corriger leurs effets sur les données recueillies. Ces forages seront réalisés à partir de sondeuses légères. Montées à l'arrière des camions, elles ne nécessitent pas de travaux d'aménagement comme les plateformes réalisées en 2007/2008. Après la réalisation des mesures de vitesse, certains de ces forages seront équipés pour réaliser, pendant un an, un suivi de la nappe d'eau superficielle. Ces informations seront utiles pour dimensionner les ouvrages d'accès au stockage mais aussi pour évaluer la ressource en eau que cette nappe constitue.

 

Préparer le débat public

Toutes ces données acquises sur le terrain nécessiteront ensuite plus d'un an et demi d'interprétation et d'analyse. Les résultats obtenus nourriront le dossier que l'Andra remettra au Gouvernement d'ici fin 2012 qui comprendra notamment une proposition pour un site d'implantation du stockage profond et permettra la préparation du dossier support au débat public prévu en 2013.

 

 


La sismique, mode d'emploi

La sismique 3D est réalisée grâce à des camions vibreurs qui envoient des ondes dans le sol. Celles-ci se déplacent dans toutes les directions jusqu'au moment où elles rencontrent une couche géologique. Une partie d'entre elles se réfléchit et repart vers la surface et une autre partie est déviée et continue d'aller plus profondément. Des géophones, capteurs très sensibles, enregistrent ces ondes pour permettre de mesurer le temps qu'une onde réfléchie sur une couche géologique met à se déplacer entre l'émetteur et le récepteur. En déplaçant l'émetteur et le récepteur, les géologues parviennent à construire une image en volume du sous-sol et des couches géologiques. Des hypothèses sont ensuite émises sur les vitesses de propagation des ondes dans les différentes couches pour établir une image en profondeur qui permettra de réaliser des coupes géologiques de terrain et construire un modèle en 3D de celui-ci.

Principe de la sismique
Principe de la sismique ©Svtsvt

 

  
  
  

Christian Maréchal, permitteur de la société PND, prépare la prochaine campagne de reconnaissance géologique de l'Andra prévue de mai à août 2010.  

Christian Maréchal, permitteur de la société PND, prépare la prochaine campagne de reconnaissance géologique de l'Andra prévue de mai à août 2010.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sondeuse légère 

Sondeuse légère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Géophone
Géophone

Mercredi 31 Mars 2010