Page 16 - Andra en Résumé

Version HTML de base

16
Ils proviennent pour l’essentiel du
traitement des
combustibles utilisés
dans les centrales nucléaires.
Lors de ce traitement, les combustibles nucléaires
usés sont dissous dans une solution chimique afin
de séparer l’uranium et le plutonium des résidus non
réutilisables.
Ces résidus, hautement radioactifs, constituent les
déchets de haute activité.
Ils représentent environ 4 % du combustible usé. Ils sont
composés de produits de fission (exemple : césium 134
et 137, strontium 90), de produits d’activation (comme le
cobalt 60) et d’actinides mineurs (exemple : curium 244
et américium 241).
Ces déchets rassemblent la plus grande partie de
la radioactivité des déchets radioactifs produits en
France.
Leur niveau de radioactivité est de plusieurs milliards
à plusieurs dizaines de milliards de becquerels par
gramme. Ils contiennent différents radionucléides,
à vie courte ou à vie longue, dont certains ont des
durées de vie très longues comme le neptunium 237
(environ 2 millions d’années).
En raison de leur radioactivité élevée, ces déchets
dégagent de la chaleur.
INVENTAIRE NATIONAL
des matières et déchets
radioactifs
20
12
L’origine des déchets HA
Les déchets de
haute activité
(HA)
Fin 2010, les déchets HA représentent
2 700 m
3
soit :
• 0,2 % du volume total
des déchets radioactifs français déjà produits* ;
• 96 % de la radioactivité
totale des déchets radioactifs français.
Colis vitrifié de déchets HA
* Déchets produits destinés à être pris en charge par l’Andra.