Page 26 - Andra en Résumé

Version HTML de base

26
Que fait-on des déchets
La gestion des déchets radioactifs a évolué au cours du temps. Depuis plus de 40 ans, la France
a fait le choix du stockage industriel comme solution pour les gérer de manière durable et sûre.
L’Andra est chargée de gérer l’ensemble des déchets radioactifs français et de concevoir les
centres qui permettent de les isoler de l’homme et de l’environnement le temps que leur radioac-
tivité ait suffisamment diminué et qu’elle ne présente plus de risque.
La dangerosité des déchets radioactifs diminue au fil
du temps du fait de la décroissance naturelle de la
radioactivité qu’ils contiennent.
En fonction des déchets, cette décroissance peut
prendre de quelques jours jusqu’à plusieurs centaines
de milliers d’années.
Le principe du stockage consiste à isoler suffisam-
ment longtemps ces déchets afin que la radioactivité
qui se retrouve au contact de l’homme ne présente
pas de risque pour la santé.
Cette solution a été choisie afin de ne pas reporter la
charge de la gestion des déchets produits aujourd’hui
sur les générations futures.
Pourquoi le stockage ?
Aujourd’hui, il existe déjà en
France des centres de stoc-
kage de surface, exploités et
surveillés par l’Andra dans la
Manche et dans l’Aube.
Ils permettent de stocker 90 % des
déchets radioactifs produits chaque
année : ceux ayant une très faible activité
ou une durée de vie courte (TFA et FMA-VC).
En complément, l’Andra étudie des centres de stockage
souterrains pour les déchets ayant une forte radioac-
tivité ou une durée de vie longue. En attendant, les
déchets concernés sont entreposés provisoirement
dans des installations spécifiques.
En France,
des centres de stockage
existent déjà pour
90
%
des
déchets radioactifs
produits chaque année.
Pour les autres déchets,
les centres de stockage
sont à l’étude.
radioactifs ?
INVENTAIRE NATIONAL
des matières et déchets
radioactifs
20
12
Trois types de stockages
sont envisagés en France pour prendre en charge
l’ensemble des déchets radioactifs français, quels que
soient leur niveau de radioactivité et leur durée de vie :
1
2
3
Le stockage de surface
Le stockage à faible profondeur
(à l’étude)
Le stockage profond
(à l’étude)
1
2
3