Page 28 - Andra en Résumé

Version HTML de base

28
Les centres
En France, il existe trois centres de stockage de surface, exploités et surveillés par l’Andra, pour
accueillir la grande majorité des déchets produits chaque année en France : les déchets de très
faible activité (TFA) et les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC).
Premier centre français de stockage de déchets radioac-
tifs, le Centre de stockage de la Manche (CSM) a été
ouvert en 1969.
À l’issue de 25 ans d’exploitation, le centre a été
fermé et recouvert de plusieurs couches de matériaux
destinés à protéger les ouvrages, notamment contre
les eaux de pluie.
Depuis sa fermeture, le centre fait l’objet d’une
surveillance régulière, de la part de l’Andra, pour
suivre son évolution et contrôler son impact sur
l’environnement. L’Andra mène également les travaux
nécessaires pour assurer la pérennité de la couverture
du centre.
Cette surveillance s’effectuera pendant au moins
300 ans.
de
stockage
Le Centre de stockage de la Manche
Au 31 décembre 2010,
72 % du volume de déchets
radioactifs produits sont
définitivement stockés.
Les autres sont provisoirement
entreposés :
• en attendant d’être stockés
dans les centres existants ;
• en attendant la création
d’un centre de stockage
adapté.
Des centres sous surveillance
Du fait de leur activité, les centres de stockage rejettent de la
radioactivité. Tout est mis en œuvre pour limiter au maximum ces
rejets. Qu’ils soient fermés ou en exploitation, les centres font l’objet
d’une
surveillance régulière
afin de
vérifier que leur impact sur
l’environnement et les populations voisines reste toujours largement
inférieur à celui de la radioactivité naturelle.
INVENTAIRE NATIONAL
des matières et déchets
radioactifs
20
12
527 225 m
3
de déchets ont été stockés au
Centre de stockage de la
Manche.