Page 30 - Andra en Résumé

Version HTML de base

30
Les études pour
ou de haute activité
Moins de 10 % des déchets radioactifs produits en France ont un niveau de radioactivité ou une
durée de vie qui ne permet pas de les stocker dans des centres construits en surface. Pour isoler
ces déchets sur de très longues périodes de temps, les études sont en cours pour concevoir les
centres qui pourraient les accueillir. En fonction de la nature de ces déchets, ces centres doivent
être implantés à plusieurs dizaines voire centaines de mètres de profondeur, dans des roches
imperméables qui servent de barrière naturelle à très long terme.
Les déchets concernés
Les études en cours concernent 3 catégories de
déchets :
les déchets de haute activité (HA) et de
moyenne activité à vie longue (MA-VL)
pour
lesquels un stockage profond, à 500 m de profondeur,
appelé Cigéo (Centre industriel de stockage géolo-
gique), est actuellement à l’étude ;
les déchets de faible activité à vie longue
(FA-VL)
pour lesquels plusieurs solutions sont à
l’étude aujourd’hui.
En attendant la création des centres de stockage
dédiés, ces déchets sont entreposés dans des bâti-
ments spécifiques, le plus souvent sur leur site de
production.
Les déchets FA-VL
En 2008, l’Andra a lancé la recherche d’un site
susceptible d’accueillir un centre de stockage pour les
déchets FA-VL. Quarante communes s’étaient portées
candidates. En juin 2009, sur la base d’une analyse
menée par l’Andra, le Gouvernement a retenu deux
d’entre elles pour y réaliser des investigations appro-
fondies aux plans géologique et environnemental.
Sous la pression des opposants, ces deux communes
se sont retirées du projet en juillet et en août 2009.
En juin 2010, l’État a fixé de nouvelles orientations
pour le projet. Il a demandé à l’Andra de poursuivre
les études concernant la connaissance et les modes
de gestion envisageables des déchets FA-VL et de
remettre au Gouvernement au plus tard fin 2012 un
rapport présentant différents scénarios de gestion pos-
sibles pour ces déchets.
Parallèlement, le Haut comité pour la transparence et
l’information sur la sûreté nucléaire (HCTISN) a émis
des recommandations pour reprendre la démarche de
recherche de site (rapport publié en juillet 2011).
les déchets
à vie longue
30
%
des déchets HA
et
60
%
des déchets MA-VL
destinés à Cigéo sont
déjà
produits
fin 2010
L’argile
En France, le stockage des déchets radioactifs est étudié
dans
des roches argileuses
dont les propriétés particulières
permettent de
retarder et de limiter
, sur de très longues
périodes de temps,
le déplacement des radionucléides
contenus dans les déchets.
INVENTAIRE NATIONAL
des matières et déchets
radioactifs
20
12