Page 36 - Andra en Résumé

Version HTML de base

36
Les matières
valorisables
Les matières radioactives sont des substances pour lesquelles une utilisation ultérieure est pré-
vue ou envisagée, le cas échéant après traitement. Certaines d’entre elles, comme le plutonium,
sont déjà réutilisées. D’autres sont entreposées dans l’attente d’une possible valorisation. Ces
matières sont recensées dans l’Inventaire national car leur réutilisation pourrait produire des
déchets radioactifs. Elles pourraient également, à terme, relever de la catégorie des déchets
radioactifs si leur valorisation n’était plus envisagée.
Uranium naturel extrait de la mine
Appelée
yellow cake
, cette poudre jaune est un
concentré d’uranium. L’uranium est un métal radioactif
naturellement présent dans les roches et extrait de
minerais. Aujourd’hui, toutes les mines françaises
sont fermées et l’uranium naturel est directement
importé de l’étranger.
Uranium enrichi
L’uranium enrichi est fabriqué à partir de l’uranium natu-
rel, en augmentant sa concentration en uranium 235
afin de servir à la fabrication de combustibles pour les
réacteurs des centrales nucléaires.
Uranium appauvri
L’uranium appauvri en uranium 235 est un résidu
obtenu lors du procédé d’enrichissement de l’uranium
naturel. Il est transformé en matière solide, chimique-
ment stable, incombustible, insoluble et non corrosive
qui se présente sous la forme d’une poudre noire.
Uranium issu de combustibles usés
après traitement
L’uranium de traitement est récupéré lors du traitement
des combustibles usés à l’usine AREVA de La Hague. Il
peut servir à la fabrication de nouveaux combustibles.
Combustibles en cours d’utilisation
dans les centrales nucléaires et dans
les réacteurs de recherche
Il existe à tout moment des stocks de combustibles
en cours d’utilisation dans les centrales nucléaires et
dans les réacteurs de recherche.
INVENTAIRE NATIONAL
des matières et déchets
radioactifs
20
12
Yellow cake
Entreposage de combustibles usés en piscine de refroidissement