Les transmutations naturelles



La particularité des atomes radioactifs est de transmuter : ils se désintègrent naturellement, en émettant des rayonnements, et donnent naissance à d’autres atomes.
Chaque élément de ces « chaînes de désintégration » possède une durée de vie plus ou moins longue, pour finir par se transformer en un atome stable et donc non radioactif.
C’est pourquoi la radioactivité est un phénomène qui décroît naturellement dans le temps.
Ainsi, il faudra par exemple environ 700 millions d’années pour que la moitié d’une quantité d’uranium 235 disparaisse en se transformant en thorium 231 (c’est ce qu’on appelle la « période radioactive » d’un atome radioactif). Lui-même donnera naissance à de nouveaux atomes en se désintégrant, jusqu’à aboutir au final à un atome non radioactif : le plomb 207.
Chacun des éléments de cette famille radioactive possède une nature particulière et peut être utilisé à des fins très différentes, de la médecine nucléaire à la fabrication d’objets particuliers.



  • ROCHE D’URANIUM

    L’uranium est un métal présent de manière naturelle dans plusieurs minerais. L’isotope 235 sert notamment comme combustible dans les centrales nucléaires.
  • MANCHONS DE LAMPE À GAZ

    Pour la fabrication des manchons à incandescence, on utilise du thorium dont les propriétés chimiques offrent une excellente luminosité.
  • BÉCHER

    Élément hautement radioactif, le protactinium n’est employé que dans la recherche fondamentale.
  • SERINGUE

    L’actinium est principalement utilisé en médecine : soit pour produire du bismuth, soit comme agent pour la radio-immunothérapie.
  • LENTILLE OPTIQUE

    La structure électronique du thorium lui donne des propriétés spécifiques qui en font un élément recherché dans la fabrication de verres optiques.
  • RÉVEIL LUMINEUX ANNÉES 20

    Le radium est luminescent : il émet une faible lumière bleue.
    Durant la première moitié du XXe siècle, des peintures au radium furent utilisées, notamment dans l’horlogerie.
  • IMPLANTS (TYPE CURIETHÉRAPIE : GRAINES)

    Présent sur Terre à l’état naturel sous forme de gaz, le radon est par exemple employé en médecine, dans la fabrication d’implants utilisés en curiethérapie.
  • BROSSE ANTI-STATIQUE

    En raison de sa grande radioactivité, les applications du polonium sont peu nombreuses. On l’utilise toutefois comme agent antistatique dans l’industrie textile ou pour la fabrication de brosses antistatiques.
  • PLOMB

    Le plomb compte de nombreux isotopes radioactifs. Parmi eux, le plomb 211 a une vie relativement courte.
  • DÉTECTEUR DE FUMÉE

    Les propriétés particulières du bismuth sont mises à profit dans l’élaboration de détecteurs d’incendie.
  • THERMOMÈTRE

    Mélangé au mercure, le thallium peut rester liquide jusqu’à -60 °C, ce qui en fait un élément essentiel pour la fabrication de thermomètres à basse température.
  • FIL À PLOMB

    Dernier élément de la chaîne de désintégration de l’uranium 235, le plomb 207 est stable et donc non radioactif.
  • Dernier élément de la chaîne de désintégration de l’uranium 235, le plomb 207 est stable et donc non radioactif.
next_rub