Les dossiers de l’atome



Lancé aux États-Unis en pleine Seconde Guerre mondiale, le Projet Manhattan aboutit à la mise au point par un groupe de chercheurs internationaux de la première bombe atomique. En août 1945, celle-ci fut utilisée contre le Japon.
La démonstration était faite : dès lors, l’humanité avait en main le moyen de sa propre destruction. Avec l’entrée de l’URSS, puis d’autres pays, dans le club des puissances nucléaires, l’arme nucléaire devenait l’élément central des relations internationales.
Dans le contexte de la guerre froide, la course à l’armement fit craindre un risque de guerre atomique. Mais l’arme nucléaire, devenue force de dissuasion, allait au contraire se muer en un instrument stabilisateur, ouvrant la voie à une coexistence pacifique et engageant les puissants à négocier. Pour la France comme pour d’autres pays, l’énergie atomique au service de la Défense nationale est aujourd’hui un moyen d’affirmer son autorité sur la scène internationale.
Toutefois, de nouvelles craintes surviennent avec les tentatives d’acquisition de l’arme nucléaire par certains pays, ou la dispersion de moyens de destruction massive.



next_rub