Bilan 2012 sur le site Web OPE

En 2012, l’OPE a continué la mise en place de ses infrastructures notamment avec le démarrage de la construction de l’écothèque, du site agrosystème et lancé un nouvel appel à projets qui a abouti au financement de plusieurs nouveaux programmes de recherche après évaluation et décision du Conseil Scientifique de mai 2012. Par ailleurs, une nouvelle thèse sur le cycle du bore a été lancée en octobre.

Un site web OPE www.andra.fr/ope/ a été créé, incluant un espace de travail pour les équipes. Les données recueillies sont d’ores et déjà accessibles sur les réseaux partenaires.

Les principaux points forts acquis du SOERE-OPE peuvent être résumés ainsi :

  • Originalité d’un ancrage territorial fort , émanation de l’Andra et du projet industriel Cigéo,
  • Une labellisation de Système d’Observation et d’Expérimentation sur le long terme pour la Recherche en Environnement (SOERE) par Allenvi qui permet d’apporter du financement d’investissement et de mutualisation d’équipements, données, protocoles, expertises, programmes de recherche, mais aussi de garantir une pérennisation du fonctionnement.
  • Nœud de plusieurs réseaux d’observation et de recherche scientifiques opérationnels, comme les SOERE ORAURE , GreatGases (ICOS ), RBV (Equipex CRITEX), F-ORE-T , ECOSCOPE (Biodiversité), un nœud également pour les réseaux RMQS (GISSOL), RADOME , AIRLOR , EauFrance (portail du Système d’information sur l’Eau) et OPERA.
  • Son ambition est d’être un modèle pour l’observation intégrée et pluridisciplinaire au très long terme (séculaire) des différents compartiments de l’environnement ;
  • Il s’est déjà doté de moyens ambitieux, installés selon un planning respecté et dans une optique d’efficience, qui a déjà permis l’acquisition d’un important dossier analytique déjà probant, avec en moyenne 100.000 données acquises par an depuis le début de l’OPE. Ce nombre va s’amplifier avec la mise en service récente des stations instrumentées de l’OPE.
  • Le SOERE met en place une politique de transparence totale de ces données, assurant leur mise à disposition au bénéfice de la communauté scientifique, des collectivités locales, associations et des exploitants et propriétaires du secteur concerné ;
  • Partenariats sur le long terme avec des équipes ou unités de recherche disposant des compétences scientifiques et techniques et dont les objectifs spécifiques concordent avec ceux de l’Andra et du SOERE OPE , partenariats INRA, LNE, UdL, BRGM, INERIS, CEA ; conventions IRSTEA; programme interdisciplinaire du CNRS NEEDS (CNRS IRSN CEA EdF…).

L’OPE fait désormais partie de l’Infrastructure Nationale de Recherche SOMET (Structure d’Observation et de la Mémoire de l’Environnement et de la Terre) labellisé par le Ministère en juillet 2012

Tableau des points forts 2012

Retour en haut de page