Observatoire pérenne de l'environnement : une école technique internationale

Du 21 au 24 juin, l'Ecothèque a accueilli une session de formation dispensée par l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) sur le thème des protocoles de prélèvement et de traitement des sols et des feuillages.

L'Andra, co-organisatrice de cette "summer technical school", a mis à disposition des stagiaires ses installations de l'Observatoire pérenne de l'environnement (OPE).

La trentaine de techniciens venus d'Allemagne, Belgique, Danemark, Italie, Finlande, France, République tchèque, et Suède, a alterné des sessions en salle dans l'écothèque de l'Andra et des travaux pratiques sur le terrain en forêt de Montiers-sur-Saulx afin d'apprendre à utiliser des modes opératoires communs.

Cette formation a été organisée sous l'égide de l'infrastructure de recherche européenne ICOS, pour Integrated Carbon Observation System, dédiée à l'observation et au suivi précis, sur le long terme (plus de 20 ans), des flux de gaz à effet de serre. ICOS traque les flux de carbone en Europe et aux alentours en mesurant les écosystèmes, l'atmosphère et les océans au travers d'un réseau de mesures intégrées. La composante Ecosystèmes consiste en un réseau de sites instrumentés représentant les grands types de végétation français : les prairies, les forêts et les cultures. Le réseau est constitué de 8 sites permanents, dont la station de l'OPE en foêt de Montiers-sur-Saulx, à une dizaine de kilomètres du CMHM, et de sites associés.

Retour en haut de page