Suivi des Plantes à Fleur

Photo d'une orobrancheDepuis 2008, l'Andra a engagé plusieurs études d'inventaires et de description des écosystèmes qui lui permettent d'en mesurer la diversité et la variabilité spatiale. L'étude des habitats et de la flore représente des données d'entrées essentielles de mesure de l'évolution des écosystèmes sous différents forçages naturels et anthropiques. Les premiers inventaires floristiques ont confirmé et révélé la présence de plusieurs espèces remarquables voire protégées.

Méthodologie

Dès 2009, un suivi spécifique des plantes à fleur a été initié sur tous les milieux ouverts (hors forêt) du secteur de référence OPE en réalisant des inventaires exhaustifs des espèces présentes et une description phytosociologique des 84 points d'observation définis selon un maillage systématique. Ce travail d'inventaire a permis de préparer la mise en place du protocole SPAF (Suivi des Plantes à Fleur) du programme Vigie-Nature du Muséum National d'Histoire Naturelle pour orienter la localisation des sites d'observations sur des zones d'intérêt floristique pouvant être pérennisées.

Depuis 2010, le suivi de la flore selon le protocole SPAF permet de suivre l'évolution temporelle des principales espèces de plantes communes. Au niveau national, il est basé sur une méthode d'échantillonnage systématique qui s'appuie sur l'application d'un maillage régulier de 10 km sur 10 km. Sur le secteur de référence, ce maillage a été resserré pour couvrir la diversité des unités écologiques des milieux ouverts (104 points répartir dans 13 mailles). Le relevé consiste à réaliser l'inventaire le plus exhaustif possible des espèces végétales présentes et à associer ces espèces à un relevé phytosociologique pour décrire les habitats types.

Objectifs

Au delà de la recherche d'espèces protégées, de nouveaux inventaires et suivis de la flore présente sur la zone d'étude permettent de trouver d'autres espèces caractéristiques de la santé des écosystèmes, de suivre l'évolution de la biodiversité au cours du temps.

Résultats remarquables

Photo d'une Spirée filipenduleLa recherche bibliographique et les consultations menées en 2008/2009 ont permis d'obtenir des données floristiques plus ou moins précises sur le plan géographique. Certaines données sont localisées uniquement au niveau de la commune et d'autres sont plus précises au niveau d'un lieu-dit ou localisées sur les zonages officiels. il existe peu de données floristiques à l'intérieur du secteur de référence. 13 espèces végétales remarquables et/ou protégées sont citées. La majeure partie de ces espèces sont associées à des milieux boisés.

Il a été distingué sur la zone d'étude 25 habitats biologiques (biotopes) correspondant à 18 habitats des zones humides (15 aquatiques et 3 forestiers humides), 3 habitats des formations prairiales et arbustives associées et 4 habitats de milieux forestiers non humides.

Les inventaires floristiques menés en 2009 (inventaire sur un maillage systématique) et 2010 (protocole SPAF) ont permis d'observer 19 espèces remarquables dont 2 protégées (liste Lorraine) sur le secteur de référence OPE (Filipendula vulgaris et Galium boreale).

Carte du Suivi des plantes à fleurs hors Forêt sur la zone OPE en 2010

Partenaires

Logo du Muséum National d'Histoire Naturelle Logo de Biotope Logo de Vigie-flore

Retour en haut de page