Durabilité

Protection de capteurs environnementaux pour le suivi de la qualité des eaux superficielles (PROCAPEN)

Description du programme

PROCAPEN, projet porté par le SOERE (Système d'observation et d'expérimentaion au long terme pour la recherche en environnement) s'inscrit dans le cadre du suivi de la qualité des eaux superficielles des bassins versants de la Saulx, l'Orge, l'Ornain et l'Ormançon.

Il concerne la mise au point de traitements de surface pour la protection des capteurs installés dans les cinq stations instrumentées pour disposer de mesures en continu de plusieurs paramètres afin d'étudier la variabilité spatio-temporelle de la qualité des eaux. Le capteur sera soumis à des contraintes (bio)chimiques susceptibles de conduire à une corrosion de ses parties métalliques et/ou l'accrochage sur sa surface de microorganismes.

Les effets particuliers ou combinés de ces agressions sont susceptibles d'altérer la performance du capteur, par une mise en contact biaisée ou perturbée avec le milieu aquatique.

Le besoin se présente de protéger un tel capteur contre l'accrochage de microorganismes (effet bio-fouling) et éventuellement contre la corrosion. Une telle protection peut être conférée par la fonctionnalisation de la surface du capteur au contact avec de l'eau ou par application sur cette surface de revêtements susceptibles de satisfaire deux missions : antifouling et anti-corrosion.

Une partie importante des recherches menées dans le cadre de ce projet concerne la mise en oeuvre de procédés de dépôt chimique en phase vapeur (CVD) pour l'élaboration de films et de revêtements protecteurs et fonctionnels. L'utilisation de composés métallo-organiques comme précurseurs moléculaires des éléments à déposer (procédé MOCVD) permet de modérer la température de dépôt et de protéger ainsi l'intégrité microstructurale et dimensionnelle des pièces à revêtir.

Coordination

Constantin Vahlas

Directeur du Programme Interdisciplinaire Matériaux du CNRS, Responsable de l'Equipe « Surfaces : Réactivité et Protection » (SURF), du CIRIMAT

Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (INP-ENSIACET)

4, allée Emile Monso, BP-44362, 31030 Toulouse Cedex 4

Partenaires

  • Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux, Institut Carnot (CIRIMAT) - UMR5085

    CNRS - Institut National Polytechnique de Toulouse - Université Paul Sabatier, Equipe de recherche « Surfaces : Réactivité et Protection » (SURF)

  • Laboratoire de Génie Chimique, LGC, UMR5503

    CNRS, Institut National Polytechnique de Toulouse, Université Paul Sabatier, Equipe de recherche « Dépôts Chimiques en Phase Vapeur » (CVD)

Durée du projet

12 mois, du 01/09/2011 au 31/08/2012.

Retour en haut de page