Edito

L’Edito de Frédéric Plas, Directeur de la Recherche et Développement
Août 2015

Frederic Plas portrait6 années d’existence déjà pour l’OPE ; un âge jeune en regard de la centaine d’année envisagée pour son fonctionnement, mais quel chemin parcouru en 6 ans ! Trois mots en témoignent, diversité, excellence et dialogue :

  - Diversité par les écosystèmes observés (milieux aquatiques, sols, air, forêts, cultures…) sur un territoire d’environ 230 km² (jusqu’à 900 km² pour la zone élargie), les types d’instrumentations associés (stations forestières, stations en rivières, station atmosphérique…), les programmes d’observation ainsi mis en œuvre, et les acteurs impliqués, notamment locaux.

   - Excellence par la haute technologie des instrumentations, les acteurs de la recherche académiques mobilisés, les programmes de recherche mis en œuvre et les réseaux de recherche nationaux et internationaux auxquels s’intègre l’OPE. Excellence qui lui a valu d’être labélisé en 2011 « Système d'Observation et d'Expérimentation pour la Recherche en Environnement » (SOERE) par AllEnvi, l'alliance nationale de recherche pour l'environnement dont l’Andra est membre associé.

  - Dialogue par l’implication des acteurs locaux (agriculteurs, sociétés de pêche et de chasse, industriels, public…) ce qui, au-delà d’un gage de confiance, constitue une condition de réussite, et l'implication des acteurs académiques, gage d’une information scientifique objective.

Non seulement l’OPE répond d’ores et déjà à son objectif premier de définition d’un état initial de référence de l’environnement autour du projet Cigéo, mais il est partie prenante du territoire dont il contribue à souligner la capacité à accueillir et développer des installations de haute technologie et innovantes.

Dans cette trajectoire récente du développement de l’OPE, l’année 2015 marque une étape particulière avec la mise en service opérationnelle de l’écothèque : destinée à conserver la mémoire de l’état de l’environnement tout au long d’un siècle, cette installation finalise l’ensemble des dispositifs de suivi de l’environnement, et a valu à l’Andra d’organiser à Nancy en juillet dernier la conférence internationale des écothèques environnementales, en association avec l’université de Lorraine. A cela s’ajoute la constitution d’une nouvelle gouvernance scientifique visant à répondre mieux encore à la volonté d’excellence, de transparence et d’objectivité scientifique de l’Andra.

L’OPE est désormais à un stade de développement lui permettant de répondre pleinement aux objectifs et aux attentes du projet Cigéo, mais aussi du territoire et de la recherche académique. L’OPE n’est néanmoins pas figé ; il continuera à se développer naturellement dans le temps, avec l’évolution du projet Cigéo et celle du territoire, et en prenant compte les avancées des connaissances scientifiques et technologiques dans les sciences de l’environnement auxquelles par ailleurs, il contribuera.

Ce site internet vous donnera, nous l’espérons, un aperçu des activités menées à l’OPE par l’Andra et ses partenaires scientifiques et acteurs locaux. Nous avons voulu ainsi donner en continu un aperçu sur ce qu’est l’OPE et sur le travail qui y est mené. Nous espérons que vous y trouverez une information utile et objective, et l’envie de venir en Meuse/haute Marne visiter les installations de l’OPE, et plus généralement que ce site vous incitera à découvrir plus largement les sciences de l’environnement.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et de vos questionnements ; ils nous aideront à améliorer en continu ce site afin de répondre aux attentes de chacun.

Nous vous souhaitons une excellente visite.

Retour en haut de page