Accueil

  

Nos accords cadres de coopérations

Entre agences en charge, chacune dans un pays respectif, de la gestion des déchets radioactifs, les échanges sont naturels. En effet, ces agences n’interviennent pas dans un contexte concurrentiel et cherchent à partager leur savoir.

Les institutions comme l’Union Européenne, l’Agence pour l’Energie Nucléaire de l’OCDE, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique soutiennent la coopération entre ces agences nationales.

Au-delà, pour concrètement échanger avec les agences étrangères, l’Andra conclut des accords-cadres bilatéraux qui établissent le champ et les modalités de coopération. Des accords d’application précisent, le cas échéant, l’engagement commun pour un projet particulier.

Des accords-cadres sont conclus entre l’Andra et les principales agences à l’étranger, en Allemagne, en Belgique, au Canada, en Espagne, en Finlande, au Japon, au Royaume-Uni, en Suède et en Suisse. Certains couvrent l’ensemble des activités de l’Andra, d’autres sont plus focalisés sur le programme expérimental du laboratoire souterrain de Meuse/Haute-Marne, à Bure.

De manière symétrique, l’Andra mène aussi des expérimentations dans les laboratoires souterrains d’Äspö en Suède (coopération bilatérale) et du Mont-Terri en Suisse (coopération multilatérale).

Exemples d’accords

Pays
Organismes ayant conclu un
accord-cadre avec l'Andra
Accords d'application
 Allemagne  BGR  Mesures géophysiques
 Belgique  Ondraf  
 Canada  NWMO  Expertise de site canadien
 Espagne  ENRESA  Expertise d'expérimentation
 Finlande               
 Posiva  Mesures hydro en forage
 Expertise de site finlandais
 Japon  NUMO
 RWMC
 Méthodes de mesures et de
 surveillance d'un stockage
 Royaume-Uni  NDA  
 Suède  SKB  Démonstrateurs, modélisation
 Suisse  Nagra  Expertises d'expérimentation


Concernant les participations de l’Andra à l’étranger, les accords entre l’Andra et SKB relatifs à Äspö se succèdent depuis la construction du laboratoire souterrain suédois en 1994. L’accord-cadre actuel porte sur des démonstrateurs de concepts de stockage et sur la modélisation associée. Réalisées aux dimensions des ouvrages de stockage, des expérimentations étudient le comportement des barrières ouvragées argileuses qui assurent, avec la barrière géologique, la sûreté à long terme.

Dans un cadre multilatéral, l’accord sur le Mont-Terri réunit 13 partenaires : Andra, NAGRA, ENRESA, SCK/CEN, BGR, GRS, IRSN, HSK, JAEA, CRIEPI, OBAYASHI, NWMO, Swisstopo. Dans le Jura suisse, le Mont Terri donne accès en souterrain à une roche argileuse analogue à celle de Meuse/Haute-Marne. C’est pourquoi l’Andra a cofondé dès 1996 le Projet Mont Terri qui lui sert à concevoir et valider les méthodes qui sont ensuite appliquées aux recherches sur le site de Bure.

 

  
  
  

Réception d’une délégation Française Andra et CEA pour une visite au centre de stockage de Wolsong en Corée
Réception d’une délégation Française Andra et CEA pour une visite au centre de stockage de Wolsong en Corée


Page mise à jour le Vendredi 13 Février 2009 à 11h34