Accueil

  

2013-2015 : l'approfondissement du projet et les investigations géologiques

 

En 2013, le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie donne à l'Agence ses orientations pour la poursuite du projet.

 


Comme l'a préconisé le Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire, le Ministère demande à l'Andra de poursuivre les travaux de recherche de site de stockage, tant auprès des sites accueillant déjà des installations nucléaires que des territoires où des communes s'étaient portées candidates en 2008.

  • La Communauté de communes de Soulaines dans l'Aube, qui fait partie des territoires concernés, a donné son accord pour que soient menées des investigations géologiques sans pour autant donner son accord sur l'implantation éventuelle d'un centre de stockage. L'Etat demande donc à l'Andra d'y mener des investigations scientifiques pour évaluer la faisabilité d'un stockage pour des déchets FA-VL, auquel pourrait être associé un stockage pour les déchets de très faible activité.


Cette démarche est assujettie à la mise en place qu'une démarche de concertation et d'information préalable à toute présence sur le terrain.


Une structure de concertation est donc mise en place mi-2013 avec pour but de définir les modalités d'accompagnement de l'implantation éventuelle d'un nouveau centre de stockage. Présidée par le Préfet de l'Aube, elle regroupe les élus locaux, des  représentants des producteurs de déchets FA-VL, des services de l'Etat concernés et de l'Andra.


En parallèle, une campagne de reconnaissance géologique est réalisée en 2013-2015 sur un secteur d'étude de 50 km2 couvrant cinq communes.

  • Pour les territoires accueillant déjà des installations nucléaires, l'Andra se rapproche d'Areva, du CEA et d'EDF pour identifier les sites potentiels susceptibles de posséder une géologie satisfaisante.
  • Pour les autres territoires où des communes s'étaient déclarées intéressées en 2008, l'Andra a transmis début mars 2013 son rapport aux collectivités en leur indiquant qu'elle se tenait à leur disposition pour présenter la démarche en cours et recueillir leurs intentions.


 Le Ministère demande également au Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire de s'assurer de la transparence du processus, dans la continuité des travaux qu'il a déjà menés sur la gestion des déchets FA-VL.
 


Le rapport 2015

A l'été 2015, l'Andra remet au Gouvernement un rapport d'étape sur le projet FAVL.
Ce rapport présente :

  • les progrès réalisés par l'Andra et les producteurs de déchets en matière de caractérisation des déchets. Il conforte la possibilité de stockage à faible profondeur pour les déchets FA-VL ;
  • les résultats des investigations géologiques qui ont été menées en 2013 et 2014. Ces recherches ont permis d'identifier une zone d'environ 10 km2 favorable à la poursuite du projet de stockage ;
  • les options techniques retenues pour la réalisation du stockage.


Le rapport aborde également les orientations pour la suite du projet. L'Andra propose un point d'étape en 2018 qui informera des résultats de la deuxième phase d'investigations géologiques, des connaissances complémentaires acquises sur les déchets et de l'option de conception retenue.

Télécharger le document pdf Télécharger le rapport 2015 (PDF - 4.46 Mo)

Le nouveau PNGMDR 2016-2018, qui devrait être publié d'ici l'automne 2016, fixera les nouvelles orientations pour la poursuite du projet.

 

  
  
  

 

Page mise à jour le Jeudi 7 Avril 2016 à 9h48