Accueil

  

Actualités

  

Toutes les actualités


Co-organisée par l'Andra et l'AEN, la 5e édition de ICGR se tient du 6 au 9 décembre à Paris et est l'occasion de mettre le projet Cigéo à l'honneur. En 2012, la conférence s'était tenue à Toronto, Canada.
A l'ordre du jour de la conférence ICGR 2016 :

- un point sur la situation à l'international du stockage géologique des déchets radioactifs;

- un focus sur le projet Cigéo;

- le dialogue avec les parties prenantes.

Consulter les présentations faites à l'occasion de la conférence


Le 25 novembre 2016, l'Autorité de sûreté radiologique et nucléaire du pays (Stuk) a déclaré Posiva, homologue finlandais de l'Andra, être en mesure de commencer la construction du Centre de stockage de combustible nucléaire usé en profondeur. Situé à Olkiluoto, en Finlande il sera construit à 450 mètres de profondeur. Les opérations de stockage devraient débuter en 2023.

Lire le communiqué de presse de Posiva

(+) Lire la suite

Au-delà de nos frontières, quelle gestion pour les déchets radioactifs ?

 ALLEMAGNE
ALLEMAGNE
En 2007, le projet de stockage de déchets radioactifs ne dégageant pas de chaleur a été autorisé dans la mine de Konrad pour un volume de 300.000 m3. Les études pour le stockage des déchets de haute activité et des combustibles usés ont été réalisées dans le sel. En 2009 l'Allemagne suspend sa politique de sortie du nucléaire et envisage de reprendre la du stockage de ces déchets à Gorleben. En attendant, l'entreposage des déchets est assuré sur plusieurs sites répartis dans le pays autour des centres nucléaires.
En savoir plus



BELGIQUE BELGIQUE
Après plusieurs années d'études et de concertation, la Belgique va engager les travaux de construction de son premier site de stockage à Dessel, pour les déchets de faible et moyenne activité à vie courte. Les recherches pour le stockage des déchets de haute activité et de moyenne activité à vie longue ont été lancées très tôt en Belgique et se poursuivent depuis 1984 dans le laboratoire souterrain de Mol, creusé dans l'argile.

En savoir plus

 

 

CANADA CANADA
Plusieurs investigations ont été entreprises sur le site de Bruce (dans la région des grands lacs) en vue du stockage des déchets radioactifs de faible et moyenne activité à vie courte en milieu calcaire. Le Canada a réalisé un important programme expérimental sur le stockage des combustibles usés, de 1980 à 2000, dans le laboratoire souterrain de Pinawa, dans le granite. Un vaste programme de consultations a été mis en place afin de rechercher un site de stockage.

En savoir plus

 

 

Espagne ESPAGNE
Le stockage des déchets de faible et moyenne activité à vie courte a été mis en service en 1992 sur le site d'El Cabril, tandis qu'une nouvelle installation pour le stockage des déchets très faiblement radioactifs a été mise en service en octobre 2008 sur le même site. L'Espagne a souhaité privilégier l'entreposage de ses combustibles usés ainsi que de ses déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue avant de reprendre ses recherches sur le stockage en formation géologique après 2010.

En savoir plus

 

 

USA ÉTATS-UNIS
Le premier stockage géologique de déchets radioactifs concerne les déchets à vie longue issus de la défense. Il a été réalisé et mis en service en 1999 au Nouveau-Mexique, dans une formation salifère. Dans l'attente d'un stockage, les déchets de haute activité et les combustibles usés civils sont entreposés sur les sites de production. Le site de Yucca Mountain (Nevada), étudié depuis 1987 et ayant fait en 2008 l'objet d'une demande d'autorisation est arrêté. Un réexamen du programme de gestion de ces déchets a débuté en 2010.

En savoir plus

 

 

 

FINLANDE FINLANDE
Les déchets d'exploitation des centrales électronucléaires sont stockés dans des silos souterrains qui ont été creusés dans le granite, sur les sites mêmes des centrales. Les combustibles usés devraient être stockés d'ici 2020 dans la formation cristalline de l'île d'Olkiluoto (côte Ouest de la Finlande), où d'importants travaux de construction d'un laboratoire souterrain de caractérisation ont été entrepris en 2004.

En savoir plus



JAPON JAPON
Le site de stockage de Rokkasho-Mura, en tranchées, reçoit depuis 1992 des déchets d'exploitation, de type faible et moyenne activité à vie courte, provenant des centrales nucléaires de 10 compagnies d'électricité. Un second type de stockage, en subsurface (50 à 100m), y est à l'étude pour des déchets à vie longue ou encore de plus forte activité. Concernant les déchets de haute activité et de moyenne activité à vie longue, le Japon a organisé un appel à candidatures pour des sites de stockage géologique tandis que deux laboratoires de recherches souterrains à caractère méthodologique sont en construction.
En savoir plus



UK ROYAUME-UNI
Les déchets radioactifs de faible et moyenne activité à vie courte sont stockés sur le site de Drigg, dans le nord de l'Angleterre. A l'issue d'un large processus de consultation, l'option qui a été retenue pour la gestion des déchets radioactifs à vie longue et des déchets de moyenne et haute activité est le stockage en formation géologique. Il est précédé d'une période d'entreposage laissant le temps nécessaire aux recherches de sites et aux investigations.

En savoir plus



SUEDE SUÈDE
Les déchets d'exploitation des centrales nucléaires et des petits producteurs sont stockés à -50 mètres dans le granite près du site de Forsmark. Les combustibles usés sont entreposés dans des piscines à -25 mètres dans le granite près de la centrale d'Oskarshamn. Le site de Forsmark sur la commune d'Osthammar a été également retenu pour le stockage géologique des déchets de haute activité. La demande d'autorisation pour la création d'un centre sera effectuée en 2010, tandis que les recherches et expérimentations se poursuivent dans le laboratoire d'Äspö, à -450 mètres, dans le granite.

En savoir plus



SUISSE SUISSE
Les déchets radioactifs générés par la production électronucléaire sont, dans l'attente d'un stockage définitif, entreposés dans les installations du Zwilag et du Zwibez, ainsi que sur les sites de chaque centrale. Des recherches et expérimentations sur le stockage géologique pour les déchets de haute activité et les combustibles usés ont été entreprises depuis de longues années dans le granite, puis dans les argiles. A ce titre, un programme de recherche de site dans la perspective d'un stockage géologique est en cours de réalisation.

En savoir plus

 

 


Les pays dotés d'un parc nucléaire modeste ou naissant mènent des réflexions dans le cadre européen en vue d'un éventuel projet de stockage partagé.

 

  
  
  

Nos homologues :


Allemagne
BFS
BFS



Belgique

Ondraf
ONDRAF


  


Canada

NWMO
NWMO



Espagne

ENRESA
ENRESA



Finlande
Posiva
POSIVA 

  



Japon
NUMO

NUMO

RWMC

RWMC

 



Royaume-Uni
NDA
NDA 



Suède

SKB
SKB



Suisse

Nagra
NAGRA




USA

US-DOE
US DOE



 

Page mise à jour le Jeudi 17 Juillet 2014 à 10h01