Aller au contenu principal

Cigéo : un coût à évaluer sur le long terme

Estimé entre 13,5 et 16,5 milliards d’euros en 2005*, le coût du Centre industriel de stockage géologique Cigéo a donné lieu à un chiffrage intermédiaire d’environ 35 milliards par l’Andra en 2009, incluant la construction, l’exploitation sur plus de 100 ans et la fermeture du stockage. Une nouvelle évaluation sera réalisée en 2013 suite aux études de conception industrielle en cours.

 

Le projet Cigéo fait partie de la catégorie des très grands projets industriels. Il se caractérise par le fait que les investissements seront réalisés sur plus de 100 ans. Son chiffrage se précise au fur et à mesure de l’avancement des études, du stade d’esquisse à celui de l’avant-projet sommaire d’ici 2014, et de façon plus déterminée encore, à celui de l’avant-projet détaillé, fin 2016. Cette estimation reste cependant très dépendante de paramètres extérieurs comme les options de sûreté, qui seront validées par l’Autorité de sûreté nucléaire et les choix des modalités de réversibilité, qui seront déterminées par une loi en 2016

Intégrer des paramètres fluctuants 

Nous sommes dans une démarche où l’on imagine le développement et le fonctionnement d’une installation industrielle sur plus de 100 ans. Sur une telle durée, il y a forcément des incertitudes ! On se base sur des prévisions de production et de livraison des déchets, qui dépendront elles-mêmes de la logique d’ensemble de la production nucléaire, de l’évolution du parc et de la durée de vie des centrales, etc.”, explique Rodolphe Raffard, en charge de l’estimation du coût de Cigéo à l’Andra. 

Sans compter d’autres variables difficiles à déterminer aujourd’hui, telles que l’inflation, l’évolution du coût des matériaux et de la fiscalité, l’évolution des technologies, etc. Le coût de Cigéo est régulièrement mis à jour pour prendre en compte l’avancement des études menées par l’Andra. 

 

* Sur la base des études techniques de 2002.

 

 

Le coût de la recherche

Les recherches menées pour Cigéo sont financées par une “taxe recherche” instaurée par la loi du 28 juin 2006. Cette taxe représente actuellement environ 118 millions d’euros par an, collectés auprès des trois principaux producteurs de déchets : EDF, le CEA et Areva NC.

Le saviez-vous ?

Qui décide du coût de Cigéo ? 


Les mécanismes de définition du coût de Cigéo sont définis dans la loi du 28 juin 2006. C’est le ministre en charge de l’Énergie qui arrête ce coût sur la base de la proposition de l’Andra et après avoir recueilli les observa¬tions et l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire et des producteurs de déchets.
 

Comment sont répartis les coûts liés à Cigéo ?

0%

Construction et fermeture

0%

Exploitation sur plus de 100 ans

0%

Divers (taxes, assurances…)

Partager cette page