Aller au contenu principal

Conférence sur les besoins énergétiques de Cigéo: des opportunités partagées avec le territoire

Récupération de chaleur, bois et méthanisation pour approvisionner le futur Cigéo en énergie thermique, telles sont les pistes partagées avec les acteurs du territoire, au cours d’une rencontre proposée par l’Andra, le 13 février 2019, à Échenay (52), dans le cadre du cycle de concertation publique.

Mercredi 13 février, 65 personnes (élus locaux, industriels, institutionnels, riverains, professionnels agricoles et sylvicoles…) ont participé à la conférence de l’Andra intitulée « Ressources énergétiques pour Cigéo et le territoire ». Cette rencontre avait pour ambition de partager et d’échanger avec le territoire sur les futurs besoins de chaleur et de refroidissement de Cigéo.

En introduction de cette conférence, l’État, représenté par la Dreal Grand Est et l’Ademe, a décliné la politique énergétique de la France sur l'utilisation des énergies renouvelables, puis a détaillé les ressources mobilisées et mobilisables sur le Grand Est et en Meuse/Haute-Marne. Le bureau d’étude Egis a ensuite présenté, pour le compte de l’Andra, une étude d’opportunité sur l’utilisation des différentes énergies alternatives au gaz et potentiellement mobilisables pour Cigéo : valorisation de ressources de sites industriels proches ; solaire ; géothermie ; bois énergie ; méthanisation, etc.

Les premières conclusions de l’étude, enrichies des échanges avec la salle, ont confirmé l’intérêt d’explorer trois modes d’approvisionnement : la récupération de chaleur chez un ou plusieurs industriels, le bois énergie et la méthanisation selon des proportions à discuter ; la fragilité des autres filières (solaire et géothermie) ayant été soulignée.

Forte de cette première réunion d’échange sur ce sujet, l’Andra s’est engagée à approfondir ces différentes options en proposant dans les prochaines semaines des ateliers de travail. L’objectif étant d’aboutir à une solution co-construite avec le territoire

Des besoins chiffrés

Les besoins en énergie thermique pour le futur Cigéo s’élèveront à environ 16 000 mégawatts/heure par an pour le chauffage des différents bâtiments de réception et pour la ventilation des installations souterraines. Cela représente un équivalent chauffage de 1800 logements par an.

Diaporama : "Les besoins énergétiques de Cigéo et du territoire : ressources, filière, opportunités"
Partager cette page