Aller au contenu principal

Le Comité de haut niveau de Cigéo : des décisions pour poursuivre l’insertion territoriale du projet

Le 6 mars dernier, sous la présidence d’Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire, le Comité de haut niveau (CHN) pour le projet Cigéo s’est réuni pour faire le point sur l’avancement du projet, le contrat développement du territoire (CDT) et annoncer la prorogation des financements destinés à soutenir la croissance du territoire de la Meuse et de la Haute-Marne pour les trois prochaines années.

À l’occasion de ce Comité de haut niveau, Pierre-Marie Abadie, directeur général de l’Andra, est intervenu pour présenter le calendrier des opérations et des procédures à venir dans le cadre du projet Cigéo. Il a rappelé que l’Agence sera en capacité de déposer une demande d’utilité publique à l’issue du débat sur le Plan national pour la gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR) qui se tiendra du 15 avril au 25 septembre prochain.

 

Village de Meuse, à proximité du Centre de l'Andra en Meuse/Haute-Marne

Le CDT validé par le CHN

Ce premier CHN de l’année 2019 a notamment permis de valider le contrat de développement du territoire dont la signature prochaine marquera une étape importante pour le projet Cigéo. « C’est le résultat concret d’une méthode de travail, celle de la concertation avec l’ensemble des parties prenantes. La dynamique doit se prolonger au travers du débat national à venir sur la politique nationale de gestion des déchets radioactifs », a précisé la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon.

 

Financement des GIP jusqu’en 2022

Pour sa première présidence d’un CHN, la secrétaire d’État a également confirmé la poursuite, pour la période 2020-2022, du financement des groupements d'intérêt public (GIP) de la Meuse et de la Haute-Marne, destinés à accompagner le développement économique du territoire en lien avec l’implantation de Cigéo. La visibilité donnée à ces financements permettra de poursuivre dans la durée les actions de soutien économique et social du territoire auprès des entreprises et des collectivités locales.

 

Avoir une vision prospective du territoire

De leur côté, les collectivités territoriales ont manifesté le souhait d’engager une réflexion plus large pour construire un projet de territoire en lien avec Cigéo. Il s’agit pour elle d’avoir une vision prospective de la Meuse/Haute-Marne autour des enjeux de développement que sont l’économie, la culture, l’éducation, la formation, etc. Les élus se sont donc engagés à présenter un modèle de gouvernance interdépartementale dédié à l’accompagnement de ce projet lors du prochain CHN.

 

 

Présidé par un membre du Gouvernement, le Comité de Haut Niveau (CHN) rassemble des élus (parlementaires, présidents de conseils régionaux, départementaux et de communautés de communes, maires), des responsables de haut niveau de l’Andra et des opérateurs de la filière nucléaire (EDF, Orano et le CEA), ainsi que des préfets, des représentants des services déconcentrés de l’État et des responsables d’établissements publics. Il se réunit deux fois par an pour suivre les travaux menés par l’Andra en vue de préparer l’arrivée de Cigéo sur le territoire et pour mobiliser les opérateurs de la filière nucléaire impliqués dans le développement économique local.

Partager cette page