Aller au contenu principal

Où sont les principaux entrepôts en France ?

Il existe en France de nombreux sites où peuvent être entreposés provisoirement des déchets radioactifs. Des hôpitaux aux centrales nucléaires, les entrepôts contribuent à la bonne gestion des déchets radioactifs avant leur prise en charge dans les stockages de l’Andra ou, pour les déchets à durées de vie très courtes, dans les filières de gestion classiques(1).

Les industriels de la filière électronucléaire et les acteurs de la recherche disposent de solutions d’entreposage fiables et sûres, qu’ils font évoluer en fonction de leurs besoins.

 

L’Andra a aussi besoin d’entreposage

Au-delà des centres de stockage qu’elle exploite, l’Andra a aussi besoin d’entreposer les déchets radioactifs issus des collectes effectuées auprès des plus petits producteurs (hôpitaux, universités…) en attendant des solutions de stockage pour les déchets FA-VL et l’ouverture de Cigéo.

Pour ce faire, elle a prévu de se doter sur le site du CSTFA d’un bâtiment d’entreposage. Il permettra à l’Andra de disposer, d’ici fin 2012, de sa propre installation, de ne plus dépendre d’autres entreprises (CEA ou Socatri) et d’assurer une meilleure maîtrise de la filière en amont du stockage.

 

Certains industriels entreposent également des déchets radioactifs

D’autres industriels, hors électronucléaire, producteurs de déchets FA-VL notamment, disposent eux aussi d’entrepôts dans l’attente d’un stockage. C’est le cas de Rhodia à La Rochelle et de Cézus à Jarrie.

 

(1) Principalement des déchets hospitaliers contenant des radionucléides dont la période est inférieure à 100 jours. Ces déchets sont entreposés sur place, de quelques jours à quelques mois avant d’être éliminés dans des filières de déchets classiques.

 

 

Cliquez sur l'mage pour l'afficher en plein écran.
Partager cette page