Aller au contenu principal

SAM: un véhicule autonome pour l’auscultation des alvéoles HA

Le robot SAM (pour Système d’Auscultation Mobile) a été testé pour la première fois en juillet dernier dans le Laboratoire Souterrain de l’Andra en Meuse/Haute-Marne. Conçu par l’Agence et la société Arquimea, il a vocation à acquérir des informations sur le comportement des futurs alvéoles de stockage de déchets radioactifs de haute activité (HA) durant le fonctionnement de Cigéo.

Fin juillet, le robot SAM a été testé en situation réelle dans un démonstrateur d’alvéole de stockage de déchets HA, récemment réalisé et instrumenté au Laboratoire Souterrain. SAM a été conçu pour se mouvoir avec une grande précision dans des espaces confinés de petite taille comme c’est le cas pour les alvéoles HA prévues dans Cigéo qui représentent chacune l'équivalent d'un pipe-line de 70 cm de diamètre et 150 mètres de long.

L’intérêt d’un dispositif robotique comme SAM est de disposer d’un système mobile embarquant des appareils de mesure pour scanner avec précision les alvéoles de stockage. Pour cet essai, trois capteurs laser de grande précision et un capteur d’hydrogène ont été embarqués pour mesurer respectivement la géométrie interne du chemisage de l’alvéole HA et la présence d’hydrogène.

 

Un robot novateur pour l’Andra

Cette première utilisation de SAM a permis de vérifier son bon fonctionnement dans des conditions proches de celles de Cigéo, et de tester sa capacité à acquérir les informations recherchées. Une prochaine utilisation de ce robot d’ici un an permettra de comparer les mesures et ainsi suivre l’évolution et le comportement de l’alvéole HA dans le temps.

SAM est le premier robot du genre testé par l’Andra pour apporter une solution alternative aux systèmes de surveillance qui seraient installés directement au sein des alvéoles de stockage. Et les travaux de R&D encore à mener sur les engins robotisés pourraient ouvrir de nouvelles perspectives avec par exemple des robots miniatures capables d’intervenir dans une alvéole HA entre les colis de déchets et le chemisage, ou des dispositifs en tête d’alvéole, du type Lidar (laser), pour ausculter sa géométrie sur toute sa longueur avec ou sans colis en place.

 

 

Le robot SAM à l’œuvre dans le Laboratoire souterrain
Le robot SAM à l’œuvre dans le Laboratoire souterrain
Le robot SAM à l’œuvre dans le Laboratoire souterrain
Partager cette page