Aller au contenu principal

SNCF Réseau se prépare aux études de la voie ferrée entre Nançois et Gondrecourt-le-Château

Les opérations de débroussaillage sur la voie ferrée reliant Nançois-Tronville à Gondrecourt-le-Château ont débuté le 18 février.

Ces travaux, réalisés par SNCF Réseau, permettront d’accéder aux infrastructures pour dresser le bilan de leur état. En effet, ce tronçon de 36 kilomètres, fermé à la circulation entre Ligny-en-Barrois et Gondrecourt depuis 2014, est très dégradé et envahi par la végétation.

Ces opérations de débroussaillage et de nettoyage seront menées jusqu’au mois de mars. Les reconnaissances géotechniques et les relevés topographiques pourront être engagés à la suite pour une durée d’environ 5 à 6 mois. En plus des rails et ballasts, ce sont 57 ouvrages hydrauliques et 26 ouvrages d’art qui feront l’objet d’analyse de terrain afin d’alimenter les études visant la réfection de la voie.

Cette démarche de SNCF Réseau s’inscrit dans la perspective d’un acheminement des matériaux et des déchets radioactifs vers Cigéo si le projet est autorisé. Il ne s’agit pas d’engager des travaux de réfection, mais bien de démarrer les investigations nécessaires aux études de faisabilité de ce projet.

A savoir : le projet de desserte ferroviaire de Cigéo comporte deux opérations. La première, remettre en service la voie ferrée entre Nançois-Tronville et Gondrecourt-le-Château (maîtrise d’ouvrage : SNCF Réseau). La seconde, construire une Installation Terminale Embranchée (ITE) – une voie ferrée privée – depuis Gondrecourt-le-Château jusqu’à la zone dédiée de Cigéo (maîtrise d’ouvrage : Andra). Ces deux voies permettront d’acheminer matériaux de construction puis colis de déchets vers Cigéo si le projet est autorisé.

Partager cette page