Accueil

  

Suède

Les déchets d'exploitation des centrales nucléaires et des petits producteurs sont stockés dans des installations en subsurface (à 50 mètres de profondeur) dans le granite. Les combustibles usés sont entreposés dans des piscines en subsurface également (à 25 mètres) dans le granite.

En 2009, le gestionnaire des déchets SKB a choisi le site de Forsmark à Osthammar pour le stockage géologique des combustibles usés. Il a soumis une demande d'autorisation de construction et d'exploitation à l'autorité de sûreté suédoise en 2011. Le concept utilisé appelé KBS-3 consiste à placer les combustibles usés dans des conteneurs en cuivre. Ceux-ci seront déposés dans une roche granitique à une profondeur de 400 à 500 mètres. Chaque conteneur est isolé du granite par une enveloppe de bentonite. Après instruction et acceptation de la demande d'autorisation, la construction pourrait démarrer à partir de 2020 et s'étendre jusqu'en 2070. Les recherches et expérimentations se poursuivent actuellement dans le laboratoire d'Äspö, situé à une profondeur de 450 mètres en milieu granitique.

 

Le parc électronucléaire

Le parc électronucléaire est composé de 10 réacteurs, produisant environ 60 TWh, appartenant à 4 électriciens de droit privé :

  • 7 réacteurs à eau bouillante (REB)
  • 3 réacteurs à eau sous pression (REP)

 

 

Les réacteurs de type REB ont été installés entre 1972 et 1985 et ceux de type REP entre 1975 et 1983. Ils sont regroupés sur quatre sites : Barsebâck, Ringhals, Forsmark et Oskarshamn. Le réacteur de 80 MWh d'Àgesta, dans la banlieue de Stockholm, a été couplé au réseau en 1964 et arrêté en 1974. En plus des réacteurs de puissance, la Suède exploite depuis 1960 à Studsvik un réacteur de recherche de 50 MWth qui sert essentiellement pour des études de matériaux.

 

 

Politique nucléaire et de gestion des déchets

En 1980, à la suite du référendum organisé sur l'énergie nucléaire, le Parlement suédois avait décidé l'abandon progressif de la filière électronucléaire jusqu'en 2010. Cependant, depuis quelques années l'opinion publique se montre plus favorable à l'énergie nucléaire et le gouvernement a décidé d'autoriser le remplacement progressif des réacteurs existants.

 

La Suède a choisi de stocker directement son combustible nucléaire usé sans le retraiter.

Les autres déchets radioactifs sont classés par catégorie : 

  • Les déchets de faible activité à vie courte issus des centrales sont stockés dans l'installation souterraine SFR à Forsmark (commune d'Östhammar).
  • Les déchets de démantèlement seront stockés à partir de 2020 dans une extension du SFR.
  • Les déchets de moyenne activité à vie longue feront l'objet d'une demande d'autorisation à partir de 2030 pour un stockage en 2045.
  • Les déchets TFA sont stockés sur les sites des installations nucléaires.

 

 

Programme de gestion des combustibles usés

La SKB effectue des recherches sur le stockage des combustibles usés en milieu granitique. A cet effet, SKB a réalisé un laboratoire souterrain à Äspö afin de tester et de vérifier les différents modèles et méthodes. Sa construction s'est achevée en 1994. Il s'agit d'une galerie souterraine d'environ 3.600 m de long descendant à une profondeur de 450 m.

Le processus de sélection de site de stockage a démarré en 1992, en affichant deux principes fondamentaux "Sûreté et Démocratie". Il était clairement établi que le site retenu devrait concilier sûreté de stockage et acceptation du public. Suite au processus de sélection, 2 sites de stockage situés respectivement sur les municipalités de Östhammar et d'Oskarshamn (toutes deux possédant déjà des installations nucléaires à proximité et situées sur la côte sud-est du pays) ont été considérés. Le choix final du site d'Östhammar pour le stockage a été décidé en 2009. En attendant sa mise en oeuvre, SKB entrepose les combustibles usés dans l'installation CLAB en subsurface (25 mètres) en milieu granitique à proximité de la centrale nucléaire d'Oskarshamn. Elle sera complétée par une installation de mise en conteneur de cuivre des combutibles usés dont la construction est également soumise à l'instruction en cours conduite par l'autorité de sûreté.

 

Programme de gestion des déchets FMA-VC

Les déchets de type FMA-VC issus de l'exploitation des centrales nucléaires et des petits producteurs sont stockés par SKB en subsurface (à 50 mètres sous la mer Baltique) en milieu granitique dans l'installation SFR près du site de la centrale nucléaire de Forsmark.

 

 

Intervenants dans la gestion des déchets radioactifs

  • L'autorité de sûreté suédoises SSM (Sträl säkerhets myndigheten) a été créée suite à la fusion au 1er juillet 2008 de SKI (Sûreté nucléaire) et SSI (radioprotection). Elle est placée sous la tutelle du Ministre de l'Environnement et des Ressources Naturelles.
  • Le gestionnaire : L'organisme en charge de la gestion des déchets radioactifs en Suède est SKB et a été créé en 1972 comme une compagnie privée dont les actionnaires sont les 4 électriciens. L'État suédois détient, par l'intermédiaire de sa filiale Vattenfall SA, la majorité des participations dans SKB. SKB a pour missions :
    - le transport du combustible usé et des déchets radioactifs nucléaires,
    - le stockage des déchets de faible et moyenne activité à vie courte, dont les déchets du secteur non-électronucléaire (hôpitaux, industrie, laboratoires, universités, etc),
    - l'entreposage du combustible usé et des déchets de haute activité ainsi que la recherche et développement sur le stockage du combustible usé et des déchets de haute activité,
    - le stockage futur du combustible usé,
    - le stockage des déchets à vie longue issus du démantèlement des réacteurs,
    - la gestion des déchets issus du démantèlement des installations nucléaires. A noter que les responsabilités, les garanties légales et le titre de propriété sont transférés à SKB quand les déchets quittent le site de la centrale.

 

 

Financement de la gestion des déchets radioactifs

En 1981, le Parlement a voté une loi de financement des dépenses futures de gestion des déchets radioactifs. A ce titre le détenteur d'une licence de propriété et d'exploitation d'un réacteur nucléaire doit, pendant la durée de l'exploitation du réacteur, payer une redevance annuelle à un fonds spécifique investi en instruments publics (dette et obligation d'Etat) pour couvrir les dépenses générées par la gestion des déchets radioactifs. Selon la loi, "gestion" a une signification très large et signifie la prise en charge et le stockage du combustible usé ainsi que de tout déchet radioactif, le démantèlement du réacteur et les programmes de R&D associés à ces activités. La durée d'activité des réacteurs servant de base à l'évaluation des coûts et redevances est fixée à 40 ans. Les détenteurs de licence d'une installation nucléaire autre que réacteur sont également soumis à redevance ou à garantie. La redevance doit également servir à régler les dépenses encourues par le gouvernement, y compris les activités de réglementation et de contrôle (Autorité de sûreté, programme d'information géré par les municipalités concernées, etc).

 

 

  
  
  

Le choix du site d'Östhammar pour le stockage des conbustibles usés a été décidé en 2009. 

Le choix du site d'Östhammar pour le stockage des conbustibles usés a été décidé en 2009.

Page mise à jour le Jeudi 9 Janvier 2014 à 10h32