Accueil

  

Partenariats

L'Andra a mis en place une série de partenariats avec des organismes et des institutions d'enseignement supérieur. L'objectif est de partager, sur plusieurs années, des recherches sur des sujets communs.

Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), avec pour objectifs la recherche destinée à comprendre les processus gouvernant la spéciation et les transferts de solutés dans les formations géologiques argileuses. Cet objectif est accompagné de la modélisation numérique des processus chimie-transfert avec le développement d'outils de calcul de haute performance. Un troisième volet s'intéresse au développement et à l'application d'outils de surveillance des milieux naturels et anthropisés.

Le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives), avec plusieurs thèmes de recherche sur le comportement à long terme des colis en conditions de stockage et des colis de déchets graphite, ainsi que sur le comportement des matériaux (argiles, argilites remaniées, ciments et conteneurs) et la migration des radionucléides. S'y ajoutent le développement d'une plate-forme de simulation et de capteurs innovants ainsi que le suivi de l'aléa sismique.
 
Le CNRS avec le programme NEEDS (Nucléaire : énergie, environnement, déchets, société), remplace l'ancien programme PACEN. Il est organisé en projets fédérateurs de recherche destinés à mobiliser des compétences en mathématiques appliquées, données nucléaires, physico-chimie et modélisation auxquelles s'ajoute un volet consacré aux sciences humaines et sociales. L'organisation en projets au sein de NEEDS a pour objectif une meilleure visibilité pluriannuelle des recherches. Le programme NEEDS est ouvert à des partenaires internationaux.  

Les Ecoles des Mines (Carnot-Mines), destiné à développer les connaissances et compétences dans les domaines des géosciences, du comportement des colis et des radionucléides, de l'environnement, de l'ingénierie et des sciences humaines et sociales (SHS). Ce partenariat, outre les actions de communes de recherche, comprend un important volet d'enseignement (cours et encadrement de stages au niveau du Master).

L'IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux) pour développer des recherches sur la caractérisation et la modélisation du comportement du comportement des ouvrages souterrains et du milieu géologique en champ proche et sur l'observation et la surveillance des installations de stockage géologique. Ce partenariat travaille également sur le devenir des ouvrages souterrains en béton et les performances sur le long terme des couvertures de stockage en argile remaniée.

L'INERIS (Institut national de l'environnement industriel et des risques), avec des études en lien avec les ouvrages de stockage (comportement THM des infrastructures et du milieu géologique, évaluation des risques liés à l'exploitation, observation et surveillance des installations, évaluation des risques chimiques) ; ces études sont accompagnée du développement de plates-formes de modélisation.

L'INRA (Institut National de Recherche Agronomique), qui s'intéresse au fonctionnement des écosystèmes terrestres et aquatiques (observation, expérimentation in situ et modélisation) et de leur évolution dans le temps et qui cherche à identifier des indicateurs pertinents rendant possible la détection de changements d'origine anthropique.

Inria (Institut national de recherche en sciences du numérique), pour les problématiques de recherches dans le domaine de la simulation numérique et des outils associés, avec trois axes majeurs : la simulation des processus physiques, les méthodes de résolution numérique et les méthodes d'analyses.

Le LNE (Laboratoire National de Métrologie et d'Essais), dont les objectifs de recherche sont la métrologie, la qualification d'instruments et de chaines de mesure complètes, la mise en place d'étalons, et la conservation à long terme d'échantillons.
 
L'Université de Lorraine pour développer les recherches en géosciences, en sciences de l'environnement, en sciences pour l'ingénieur et en sciences humaines et sociales ; ce partenariat inclut une participation de l'Andra à des actions d'enseignement.
 
L'UTT (Université de Technologie de Troyes), avec un double objectif d'enseignement et de recherche dans les domaines de l'instrumentation et des capteurs, de l'écologie et du développement durable, ainsi que du diagnostic, du contrôle et de la fiabilité et sûreté de fonctionnement.

 

 

Partenariats internationaux

 

Par ailleurs, l'Andra a des accords de partenariats avec de nombreux autres organismes étrangers (ENRESA pour l'Espagne, KRMC pour la Corée, NWMO/OPR pour le Canada, POSIVA pour la Finlande, etc).

 

 

  
  
  

Signature d'une convention de partenariat par Marie-Claude Dupuis (Andra) et Michel Cosnard (INRIA) sur la simulation numérique en septembre 2009.

Signature d'une convention de partenariat par Marie-Claude Dupuis (Andra) et Michel Cosnard (INRIA) sur la simulation numérique en septembre 2009.

 

 

Visite du laboratoire souterrain par les équipes du Service géologique britannique (BGS) en avril 2009 après la signature d'un protocole d'accord avec l'Andra. 

Visite du laboratoire souterrain par les équipes du Service géologique britannique (BGS) en avril 2009 après la signature d'un protocole d'accord avec l'Andra.

Page mise à jour le Jeudi 23 Juillet 2015 à 10h31