Accueil

  

Déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC)

Les déchets de faible et moyenne activité à vie courte sont essentiellement des déchets liés à la maintenance (vêtements, outils, gants, filtres…) et au fonctionnement des installations nucléaires (traitements d'effluents liquides ou gazeux). Ces déchets sont également issus de laboratoires de recherche, d'hôpitaux, d'universités… ou d'opérations d'assainissement et de démantèlement.


Les déchets FMA-VC contiennent essentiellement des radionucléides à vie courte (exemple : cobalt 60, césium 137). Ils peuvent également contenir des radionucléides à vie longue mais dans des quantités limitées.
Le niveau de radioactivité de ces déchets se situe en général entre quelques centaines de becquerels et un million de becquerels par gramme.

 

Fin 2010, les déchets FMA-VC représentent 830 000 m3 soit :

  • 63 % du volume total des déchets radioactifs français déjà produits (déchets produits destinés à être pris en charge par l'Andra) ;
  • 0,02 % de la radioactivité totale des déchets radioactifs français.

 

Volumes et prévisions des déchets FMA-VC (m3 équivalent conditionné)

 

Stocks 2010 2020 2030
830.000 1.000.000 1.200.000

 

Que fait-on des déchets FMA-VC ?

Après avoir été stockés au Centre de stockage de la Manche, aujourd'hui fermé et surveillé par l'Andra, les déchets FMA-VC sont accueillis dans un centre exploité par l'Andra dans le département de l'Aube depuis 1992 (voir page 29). Plus de 10 000 m3 y sont stockés chaque année.
Avant leur stockage, les déchets FMA-VC sont solidifiés s'ils sont liquides. Ils peuvent également être compactés pour réduire leur volume.
Ils sont en général placés dans un conteneur en métal ou en béton puis enrobés avec du béton.
Un colis de déchets FMA-VC est composé de 15 à 20 % de déchets radioactifs et de 80 à 85 % d'enrobage.

 

  
  
  

Déchets FMA-VC
Déchets FMA-VC

Page mise à jour le Mardi 11 Octobre 2016 à 18h04