Aller au contenu principal

Qui en produit aujourd'hui ?

Il existe de nombreux secteurs à l’origine de la production de déchets radioactifs. De l’industrie électronucléaire à la médecine en passant par la recherche, la France compte près de 1200 producteurs de déchets radioactifs.

Des sources nombreuses et variées

Depuis la découverte de la radioactivité, ses propriétés sont utilisées dans de nombreuses applications. Historiquement, elle a rapidement intéressé les grands pays développés qui se sont dotés d’armes nucléaires, mais également de motorisations nucléaires (notamment pour les navires et sous-marins militaires).

En France, plus de la moitié des déchets radioactifs, en volume, provient de l’industrie électronucléaire. Toutefois, la recherche, la médecine, la Défense nationale ou encore l’industrie classique utilisent également régulièrement des substances radioactives.

Répartition du volume de déchets radioactifs par secteur économique à fin 2015.

Quelques exemples d'applications de la radioactivité générant des déchets radioactifs

La scintigraphie est une technique couramment utilisée pour diagnostiquer certaines maladies. De très faibles quantités de substances radioactives sont injectées dans l’organisme. Celles-ci se fixent d’autant mieux dans l’organe à examiner que celui-ci fonctionne bien
Les atomes radioactifs ont la particularité d’être facilement mesurables et détectables grâce aux rayonnements qu’ils émettent. En médecine ou en recherche par exemple, cette propriété est couramment utilisée pour suivre le cheminement d’une molécule dans le corps humain
tournesols
Dans un réacteur nucléaire, c’est l’uranium ou le plutonium qui servent de combustible. Leur noyau a la particularité de se briser en deux en dégageant de l’énergie et une forte chaleur. En se brisant, le noyau émet des neutrons qui à leur tour vont briser d’autres noyaux. C’est la réaction en chaîne
Dans l’industrie agro-alimentaire, l’ionisation des aliments (fruits et légumes frais, céréales…) permet d’éliminer les insectes, parasites et bactéries, permettant ainsi une meilleure conservation des produits. Cette technique est également utilisée pour pasteuriser la viande ou le poisson
En France, 40 à 50 % des cancers sont soignés par radiothérapie. Les rayons ionisants émis par des sources radioactives permettent de détruire les cellules cancéreuses en orientant les rayonnements vers ces cellules
Grâce au caractère pénétrant des rayonnements, la radiographie utilisée dans l’industrie permet de repérer les défauts de certains matériaux, sans les détruire. C'est le cas par exemple, pour la vérification de soudures ou encore la fabrication de briquets pour vérifier leur niveau de remplissage
En archéologie ou en ethnologie, il est possible de dater n’importe quel objet grâce au phénomène de décroissance naturelle de la radioactivité. Comment ? En comparant le niveau de radioactivité qu’il lui reste par rapport à celui qu’il avait au début
De petites sources radioactives, au plutonium 239 ou au cobalt 60 par exemple, placées dans des batteries, permettent l’alimentation de satellites. Ces batteries ont l’avantage de pouvoir fonctionner sans entretien pendant plusieurs années
Les rayonnements ionisants interagissent avec la matière et peuvent en modifier les propriétés. Ils sont ainsi utilisés pour transformer certains matériaux et les rendre plus résistants. C’est le cas de certains parquets utilisés dans les lieux publics ou encore du revêtement plastique des cartes à jouer
La radiographie est une technique d’imagerie médicale utilisant des rayons X. Une source radioactive placée dans l’appareil permet de transformer ces rayons en électrons et d'obtenir ainsi une image de la zone radiographiée
L’irradiation permet également la restauration de nombreux objets d’art en les débarrassant des insectes, bactéries et micro-organismes qui les rongent. Cette technique est également utilisée dans le domaine médical pour stériliser le matériel chirurgical par exemple
L’une des premières utilisations de la radioactivité fut à des fins militaires. Au fil du temps, les pays industrialisés se sont dotés d’armes nucléaires ou encore de sous-marins nucléaires.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Entre 1902 et 1905, les chercheurs Ernest Rutherford et Frederick Soddy de l’université américaine de Yale, posèrent les principes de la "datation radiométrique". Une technique permettant de dater l’âge des roches en vertu de l’activité des atomes radioactifs qu’elles contiennent. La découverte de la radioactivité a ainsi permis les premières évaluations rigoureuses de l’âge de la Terre !

En savoir plus

Site de l'inventaire national des matières et déchets radioactifs
Partager cette page