Aller au contenu principal

Etudes et recherches

Dans le cadre des missions qui lui sont confiées par l'Etat, l'Andra conduit, depuis 1991, de nombreuses recherches et études afin de concevoir des stockages. La R&D à l’Andra, ce sont : une centaine de scientifiques et une cinquantaine de doctorants, les outils de recherche exceptionnels que sont le Laboratoire Souterrain de recherche et l’Observatoire Pérenne de l’Environnement avec son Écothèque, localisés en Meuse/Haute-Marne, un ensemble d'outils de simulation, des partenariats avec des organismes de recherche de haut niveau, la participation à de nombreux projets de recherche nationaux, européens et internationaux et une cinquantaine de publications par an.

La R&D au service des projets et activités de l’Andra

La R&D, menée dans de nombreux domaines et disciplines et s'appuyant sur des outils scientifiques spécifiques, accompagne les différents projets et activités de l’Andra : le projet Cigéo, le projet de stockage des déchets FA-VL, les centres de surface de l'Aube et de la Manche et l'amont du stockage.

La mobilisation de la communauté scientifique

La R&D à l’Andra, c’est aussi un patrimoine de connaissances scientifiques et technologiques exceptionnel, fruit de plus de 25 ans de recherches couvrant un très large spectre de domaines et disciplines et les différents composants d’un stockage (éléments radioactifs, déchets, composants ouvragés, milieu géologique, environnements de surface…).

Des recherches régulièrement évaluées

Les activités scientifiques de l'Andra sont évaluées régulièrement par des instances nationales telles que la Commission nationale d'évaluation (CNE2), l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et le Conseil Scientifique (CS).

La diffusion et la valorisation

L’Andra partage les connaissances qu’elle contribue à créer en publiant les résultats des travaux qu’elle mène avec la communauté scientifique dans des revues scientifiques de rang international, via l'organisation de congrès et colloques nationaux et internationaux (ou la participation) ou encore par le biais d'intervention dans des cursus de l'enseignement supérieur.

Partager cette page