Accueil

  

Stocker

L'Andra exploite deux centres de stockage en surface dans l'Aube pour les déchets de TFA et FMA à vie courte, en surveille un troisième dans la Manche qui a reçu son dernier colis de déchet FMA en 1994. Elle projette la construction d'une nouvelle installation pour les déchets HA et MAVL à horizon 2025 : le projet Cigéo.


La conception de chaque centre est adaptée aux types de déchets qu'il accueille selon le principe, qui garantit la sûreté, du confinement multi-barrières généralement composé par le colis, l'ouvrage de stockage et la géologie du site.

En savoir plus sur le concept multi-barrières

 

Mode de gestion des déchets radioactifs en France

Mode de gestion des déchets radioactifs en France


La sûreté

La protection de l'homme et de l'environnement à court et à long terme constitue l'objectif fondamental de sûreté de l'Andra pour la conception et l'exploitation de ses installations de stockage de déchets radioactifs. Elle doit être assurée à toutes les phases de vie du stockage : pendant la phase d'exploitation, de fermeture et après fermeture.

En France, c'est l'exploitant (l'Andra) qui est responsable de la définition et de l'exploitation du stockage. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) contrôle le respect des règles de sûreté. En matière de sûreté, l'Andra dispose d'une expérience de plusieurs décennies de conception et d'exploitation de centres de stockage de déchets radioactifs.

L'Andra conçoit le stockage de telle sorte que la radioactivité présente dans les déchets puisse être confinée le temps nécessaire à sa décroissance, pour que son impact sur l'homme et l'environnement soit le plus faible possible et en particulier inférieur à l'impact de la radioactivité naturelle.

 

  
  
  

 

Page mise à jour le Mercredi 21 Août 2013 à 9h01