Accueil

  

Transformer

Les déchets radioactifs sont généralement triés à la source par les producteurs. La plupart sont ensuite transformés afin de réduire leur volume ou de confiner leurs émissions radioactives.


Transformation chez le producteur

Les transformations réalisées dans les installations sont liées à la nature physique des déchets et à leur niveau de radioactivité. Il peut s'agir par exemple :

  •  D'un pré-compactage pour limiter le volume des déchets. Ce traitement est réalisé dans les centrales nucléaires de production d'électricité (CNPE), ou dans des installations de compactage dédiées comme sur les sites de Marcoule et La Hague.

  •  De rendre solide des déchets liquides. Ainsi, des solutions de déchets de haute activité peuvent être immobilisées et confinées dans une matrice de verre. Ces traitements, autrefois réalisés à Marcoule, sont aujourd'hui réalisés à La Hague.

  • De concentrer puis d'immobiliser à l'aide d'un liant hydraulique ou de bitume dans des conteneurs cylindriques en béton les effluents liquides des CNPE (déchets de faible et moyenne activité).

  • D'immobiliser certains déchets solides dans une matrice qui, si le niveau de radioactivité est significatif, peut également avoir des propriétés de confinement. Cette matrice est généralement constituée de liant hydraulique mais parfois de résines polymère.

  

  • D'incinérer certains déchets. Cette opération est réalisée par la Société pour le conditionnement des déchets et des effluents industriels (SOCODEI)  filiale d'EDF et d'Areva.

 


Transformation sur nos centres

Au Cires :
30 % des déchets reçus font l'objet de traitements spécifiques avant d'être stockés. Ils peuvent être compactés afin à réduire le volume de certains déchets banals. Ou solidifiés afin de traiter les déchets industriels spéciaux, tels que certaines boues, nécessitant d'être stabilisés chimiquement et solidifiés.


En savoir plus : Les déchets avec traitement

 

Au CSA :
Afin d'optimiser le stockage des colis, le CSA dispose d'un atelier de conditionnement qui permet de :
- Compacter certains colis métalliques (fûts de 200L). Les galettes obtenues sont alors placées dans des fûts de 450 litres et immobilisées dans ce fût par l'ajout de mortier.
- Injecter du mortier dans des caissons métalliques de 5 ou 10 m3 à l'intérieur desquels les producteurs ont placé des déchets volumineux (outillages, tuyauteries…)


En savoir plus : Les colis de déchets FMA

 

  
  
  

 

Page mise à jour le Mardi 11 Octobre 2016 à 18h00