Accueil

  

Le président de l'ASN s'exprime sur le projet Cigéo

A l'occasion de ses vœux, Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), s'est exprimé sur le projet Cigéo. 

Il a rappelé que pour les déchets de haute activité et de moyenne activité à vie longue, qui resteront nocifs pendant des centaines de milliers, « la solution de référence est un stockage géologique profond ».

Il est également revenu sur l'option d'un entreposage en subsurface pour ces déchets, qui est parfois désignée comme une alternative au stockage géologique profond : « Ces entreposages ne sont pas une réponse à 100 000 ans, ils sont une possible réponse à 100 ans […], ce type d'ouvrage en subsurface nécessite un contrôle humain et sociétal » or personne n'est capable de se projeter sur des horizons de temps de plusieurs centaines de milliers d'années.

Il a précisé que, sur les 100 ans, il peut y avoir des avancées scientifiques et techniques qui apporteront d'autres solutions et que la réversibilité du stockage permettra de prendre en compte : « La loi a prévu que le stockage géologique profond doit être réversible pendant au moins une centaine d'années et qu'on ne referme le stockage qu'après le vote d'une nouvelle loi au parlement ». 

 

  
  
  
Mercredi 31 Janvier 2018