Aller au contenu principal

Corée du Sud : une installation de stockage en surface pour les déchets radioactifs

Fin août, la Corée du sud a inauguré le lancement de la construction de la deuxième tranche en surface de son stockage pour les déchets radioactifs de faible et moyenne activité, à Gyeongju, sur la côte est du pays. Une installation qui s’inspire du Centre de stockage de l’Aube de l’Andra.

Korad, l’homologue coréen de l’Andra, a reçu l’autorisation de construction auprès de la Commission de sûreté et de sécurité nucléaire du pays. Les travaux devraient s’achever d’ici 2024. Afin de concevoir cette installation de stockage en surface, Korad s’est notamment appuyée sur les concepts et l’expérience de l’Andra sur le Centre de stockage de l’Aube. 

L’Andra accompagne depuis de nombreuses années la Corée du Sud sur la gestion des déchets radioactifs. Des relations qui se sont traduites notamment par des visites de Korad sur les installations de l’Agence, l’accueil de stagiaires ou encore l’assistance au dossier de sûreté de la tranche en surface du stockage coréen.

Le stockage des déchets radioactifs de faible et moyenne activité en Corée du sud a la particularité d’être constitué de plusieurs tranches distinctes. La première, en fonctionnement depuis 2015, a été construite à une profondeur de 150 à 200 m. Les colis de déchets sont placés dans des conteneurs de stockage, empilés les uns sur les autres à l’intérieur de silos creusés dans la roche. 

Sur le même site, une troisième tranche en surface, pour les déchets radioactifs de très faible activité, est en cours de conception. 
 

Quid des déchets les plus radioactifs ?

Depuis les années 1980, la Corée du Sud réfléchit à la construction d’une installation de stockage géologique pour les combustibles usés de son parc nucléaire. Compte tenu de la géologie du pays, un stockage en milieu granitique est envisagé et KAERI, l’institut de recherche coréen pour l'énergie atomique, étudie un concept générique dans un laboratoire de recherche souterrain de faible profondeur, le KURT (Kaeri Underground Research Tunnel). Le choix du site de stockage est prévu à l’horizon 2035.

En savoir plus sur Korad
Partager cette page