Aller au contenu principal

Protéger des déchets radioactifs les plus dangereux

La production d’électricité d’origine nucléaire génère des déchets radioactifs. Les plus dangereux d’entre eux ne peuvent pas être stockés en surface ou à faible profondeur en raison de leur niveau de radioactivité élevé et de leur durée de vie longue. L’objectif du projet de centre de stockage profond Cigéo est de protéger l’homme et l’environnement du danger de ces déchets sur le très long terme.  

Les déchets destinés à Cigéo : des déchets qui resteront très dangereux très longtemps

Les déchets dits de haute activité (HA) et de moyenne activité à vie longue (MA-VL) sont principalement issus de l’industrie électronucléaire et se caractérisent par leur durée de vie très longue (plusieurs centaines de milliers d'années pour certains) et leur activité élevée.

Cigéo est prévu pour stocker les déchets HA et MA-VL français déjà produits (environ la moitié) et ceux qui seront produits par les installations nucléaires existantes ou autorisées.

L’Andra doit également démontrer que Cigéo pourra s’adapter aux différents scenarios de politique énergétique (arrêt du nucléaire, prolongement de la durée de vie des centrales).

 

Seule solution pour isoler les déchets radioactifs tant qu’ils sont dangereux

Le projet Cigéo de stockage géologique profond permet de protéger l’homme et l’environnement des déchets radioactifs tout le temps qu’ils restent dangereux en les stockant dans des galeries construites à 500 mètres sous terre au sein d’une couche d’argile stable depuis 160 millions d’années. Réponse à un impératif éthique, celui de ne pas reporter la charge de leur gestion sur les générations futures, le stockage géologique est le fruit de plus de 25 ans de recherches, d’un long processus démocratique et c’est la solution qui  fait consensus à l’international.

Partager cette page