Aller au contenu principal

Définir les règles pour concevoir le colis le plus adapté

Du déchet au colis de déchets, il y a tout un chemin à parcourir. Celui-ci commence par la définition des spécifications, cahier des charges du colis élaboré par l’Andra et destiné au producteur de déchets qui est chargé de concevoir le colis. Il formalise les règles pour la prise en charge dans les Centres de stockage de l’Andra.

Les spécifications fixent les conditions à remplir pour que le colis réponde à la fois aux exigences de sûreté définies par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), et aux contraintes techniques du stockage (encombrement du colis, poids, interfaces de manutention) qu’il soit existant ou en projet.

L’ASN formalise des principes de sûreté, par exemple : les éléments radioactifs contenus dans le colis ne doivent pas être dispersables, les matériaux utilisés doivent résister au temps. L’ASN fixe également des seuils de radioactivité à ne pas dépasser. Ces exigences sont rassemblées dans des guides de sûreté.

 

Des exigences en lien direct avec l’installation de stockage à laquelle le colis est destiné

En fonction de ces exigences et des contraintes liées à ses installations, l’Andra élabore des spécifications. Pour ses Centres de stockage dans l’Aube, qui accueillent les déchets de très faible activité et de faible et moyenne activités à vie courte, celles-ci ont été définies à la conception et sont régulièrement mises à jour et précisées en fonction du retour d’expérience de leur application ou pour tenir compte des nouveaux modes de conditionnement.

Pour chaque Centre, des spécifications génériques stipulent ainsi les géométries et les masses maximales des colis, les déchets interdits ou soumis à restriction, la limite de débit de dose (activité émanant des colis) … Elles sont complétées par des spécifications particulières pour chaque famille de colis, précisant les caractéristiques des matériaux à utiliser pour fabriquer le colis et les performances à atteindre (confinement, résistance à la pression, à la chute, tenue au feu…). Pour le stockage en cours de conception, Cigéo, ces spécifications sont en cours de définition.

 

Bien connaître les déchets... et tout ce qui l'entoure

L’élaboration des spécifications colis passe par l’acquisition d’un maximum de connaissances sur le déchet lui-même (quel type de déchet, quelle provenance, quels radionucléides…), mais aussi sur tout ce qui constitue son conditionnement : matériau d’immobilisation, conteneur en métal”, explique Michèle Tallec, à la direction de la maîtrise des risques de l’Andra.

Les informations sont centralisées dans une base de connaissances que l’Andra alimente avec ses propres études. “Nous étudions notamment le comportement à long terme des colis dans les ouvrages de stockage : relâchement de radionucléides ou d’autres espèces chimiques susceptibles de favoriser la dégradation des matériaux, relâchement gazeux… Nous pouvons aussi être sollicités en tant qu’experts pour définir les épreuves techniques nécessaires à l’obtention d’un agrément par exemple, ou donner notre avis dans le cadre d’une éventuelle dérogation pour des colis particuliers”, ajoute Stéphan Schumacher, chef du service colis et matériaux à la direction de la recherche & développement à l’Andra.

 

 

Cultiver les échanges avec les producteurs

Depuis quelques années, l’Andra travaille avec les principaux producteurs de déchets radioactifs (Areva, CEA, EDF) à la mise en place de programmes d’amélioration de la qualité des colis : groupes de travail sur la définition d’un indicateur qualité colis, sessions de sensibilisation, interventions chez les producteurs, formations… L’Agence développe depuis deux ans son offre de formations, destinée aux producteurs et à leurs prestataires.

Nous essayons aussi d’intervenir plus en amont, en leur proposant des prestations de conseil pour définir avec eux les meilleures modalités de conditionnement, explique Michel Dutzer, adjoint au directeur industriel de l’Andra. C’est un enjeu important pour les déchets issus du démantèlement. Cette intervention de l’Andra en amont du stockage vise également à optimiser globalement la gestion des déchets, par exemple en proposant des solutions de stockage sans découpe pour de grands composants (générateurs de vapeurs, couvercles de cuves de réacteurs, emballages de transport)."

Partager cette page