Aller au contenu principal

Des retombées pour le territoire

L’implantation du Laboratoire souterrain en Meuse/Haute-Marne se traduit également par un développement économique, social, touristique ou encore en termes de formation sur le territoire local. Bilan des retombées.

Économie et social

Au total, EDF, Areva, le CEA et l’Andra évaluent leur participation à l’économie locale entre 2006 et 2014 à 1 773 emplois soutenus ou créés, 138 millions d’euros d’investissements directs, 251 millions d’euros de commandes aux entreprises locales et 125 entreprises aidées. Mais en pratique, comment se ventilent ces chiffres ?

Le bâtiment d'archives EDF à Bure.

Les installations de l’Andra en Meuse/Haute- Marne emploient plus de 450 personnes (salariés de l’Agence, fournisseurs, prestataires de services, entreprises de travaux, et leurs sous-traitants). Par ailleurs, l’Andra mène une politique volontariste visant le développement des relations avec le tissu économique local, et favorable aux emplois indirects régionaux. Elle facilite par exemple les achats locaux (achats réalisés sur les départements d’implantation des centres de l’Andra : Meuse, Haute Marne, Aube et Manche).

Depuis plusieurs années, I’Andra organise, avec l’association Energic 52-55,  une rencontre annuelle auprès des PME locales afin de leur permettre de se familiariser avec ses exigences et ses procédures d’achat, et de se préparer à ses marchés futurs. En 2014, ces marchés représentaient plus de 14 millions d’euros, passés auprès de 321 entreprises différentes, dont 6,6 millions d’euros et 160 entreprises pour la Meuse et la Haute-Marne.

Du point de vue de l’accompagnement économique, deux groupements d’intérêt public (GIP) ont été créés en Meuse et en Haute-Marne. Chacune de ces structures est actuellement dotée de 30 millions d’euros afin de mener des actions de développement du tissu économique. EDF, le CEA et Areva œuvrent également en faveur du développement économique local notamment via la création d’installations (plateforme logistique de pièces de rechange EDF à Velaines, bâtiments d’archives EDF à Bure et d’Areva à Houdelaincourt, projet Syndièse du CEA en Haute-Marne) ou l’appui aux entreprises locales pour spécialiser leur savoir-faire et leur permettre de développer leur activité auprès des exploitants nucléaires.

Energic 52-55, une association qui fédère des entreprises locales

Energic 52-55 se positionne comme une « courroie de transmission qui facilite l’accès des entreprises locales, souvent petites, aux marchés proposés par les grands donneurs d’ordres du secteur nucléaire », comme l’explique Florence Hutin-Obara, directrice de cette association. « Nos TPE et PME régionales ne peuvent répondre à des appels d’offres que s’ils sont découpés en de multiples petits lots. Pour la construction de ses bâtiments par exemple, l’Andra a découpé son offre en lots adaptés. »

Chaque année, les adhérents d’Energic 52-55 réalisent entre 4 et 35 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire grâce à l’implantation du Laboratoire souterrain.

Tourisme

En 2014, le centre de Meuse/ Haute-Marne accueillait son 100 000e visiteur.

Au rythme de 10 000 visiteurs par an en moyenne, le centre de l’Andra reçoit non seulement des universitaires ou des industriels mais aussi du grand public, tous les week-ends, et des scolaires en semaine.

Les principales retombées concernent la fréquentation des restaurants des environs et les professionnels du tourisme. « Nous travaillons avec l’Andra sur un catalogue ciblant les visiteurs du site, avec des offres festives et sportives pour les universitaires, et gastronomiques ou culturelles pour la clientèle d’affaires, confie Daniel Schmidt, président de l’office de tourisme de Joinville. Le site de l’Andra complète notre offre touristique traditionnelle et rurale par un tourisme de sites industriels. Si ceux qui visitent une abbaye sont parfois surpris, cela attire sur nos territoires des touristes à la recherche de savoirs techniques et de sciences. »

Formation

L’implantation du Laboratoire de recherche souterrain en Meuse/Haute-Marne et le futur centre de stockage, Cigéo, représentent une opportunité pour tous les acteurs de la formation.

Par exemple, dans le cadre d’un partenariat conclu avec le lycée professionnel Émile Baudot de Wassy, le centre de Meuse/Haute-Marne accueille chaque année des stagiaires issus du Bac professionnel sécurité et prévention.

Par ailleurs, l’Andra est impliquée dans la démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriales (GPECT), en lien avec le projet Cigéo, pilotée par la Maison de l’emploi meusienne et la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Haute-Marne. L’Agence est partenaire dans la mise en place des actions conduites, notamment l’expression des besoins en matière de compétences liées au projet Cigéo.

 

 

 

 

Cliquez sur l'image pour afficher en plein écran
Evolution du Laboratoire vu du ciel (PDF 3.45 Mo)
Partager cette page