Aller au contenu principal

Les années 1990 : préparer la fermeture du stockage

Mise en place de la membrane bitumineuse qui recouvre le stockage

Au début des années 1990, les capacités de stockage du site sont atteintes, l’exploitation du centre touche à sa fin. Il faut maintenant préparer la suite…

À partir de 1992, le Centre de stockage de l’Aube (CSA), implanté à Soulaines, prend le relais pour accueillir les déchets radioactifs. C’est en juin 1994 que le Centre de stockage de la Manche reçoit son tout dernier colis.

 

Pose de la couverture

À partir de 1991, des travaux préparatoires à la fermeture du site débutent. Une couverture étanche, formée d’une alternance de couches drainantes et imperméables (grès et schistes, sable, bitume, terre végétale) est progressivement mise en place sur toute l’étendue du stockage. Comme un parapluie, elle empêche l’eau de pénétrer dans le stockage et la fait ruisseler pour qu’elle puisse être récupérée et contrôlée avant d’être rejetée dans l’environnement.

La fonction de la couverture est d’isoler les colis de déchets et les protéger des eaux de pluie et des intrusions volontaires ou involontaires.

 

Les recommandations des experts

En 1996, le Gouvernement charge la « commission Turpin », composée d’experts indépendants, de se prononcer sur le devenir du site et d’évaluer son impact sur l’environnement. Ce dernier s’avère très faible avec des quantités et des caractéristiques de déchets stockés jugées satisfaisantes. Les experts délivrent leurs recommandations : améliorer la conception de la couverture (modifier le degré des pentes), maintenir la surveillance du centre pendant au moins 300 ans, et créer une commission locale d’information (Cli) dédiée.

En 1997, les travaux de couverture sont terminés. Sur la base du rapport de la commission Turpin, validé par les autorités de sûreté, le centre passe officiellement en phase dite de surveillance avec le décret de 2003. Un nouveau chapitre de la vie du centre s’ouvre.

Partager cette page