Aller au contenu principal

Les solutions de gestion

Depuis près de trente ans, la gestion des déchets radioactifs constitue un enjeu industriel de premier ordre. Deux faits : la multiplication des applications liées à la radioactivité et l’augmentation du nombre de producteurs. Pour gérer l’ensemble de ces déchets radioactifs, l’Etat français a créé  l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dès 1999.

Comme la plupart des pays confrontés à la problématique des déchets radioactifs, la France a fait le choix de les stocker dans des centres industriels spécialement conçus pour ce type de déchets afin de les isoler de l’homme et de l’environnement tant qu’ils présentent des risques.

Certains déchets bénéficient déjà de centres de stockage. Pour les autres, la conception de centres adaptés fait actuellement l’objet d'études ou de projet.

vue semi-aérienne des alvéoles fermées au CSA

Le choix français du stockage

Dès 1964, la multiplication des programmes de recherches civiles et militaires incitent la France à réfléchir à des moyens techniques et industriels appropriés pour gérer les déchets radioactifs qui en découlent. Après deux campagnes d’immersion de déchets de faible activité en 1967 et 1969, la France crée trois centres de stockage de surface en 1969, 1992 et 2003.
Mais ce n’est qu’avec le vote de la loi de 2006 relative à la gestion des déchets radioactifs, que le dispositif est complété grâce au choix du stockage géologique profond pour les déchets les plus radioactifs.

Partager cette page