Aller au contenu principal

Stockage en surface

Les déchets de très faible activité (TFA) et les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC) disposent aujourd'hui de solutions de stockage opérationnelles. Ils sont stockés en surface dans des installations adaptées à leur niveau et durée de radioactivité.

Un centre dédié aux déchets TFA

Stockage de déchets TFA (Très Faible Activité) au Cires (Centre industriel de regroupement, d'entreposage et de stockage) dans l'Aube.

Les déchets TFA proviennent principalement du démantèlement des installations nucléaires ou d’industries classiques (chimie, production d’énergie…). Leur niveau de radioactivité est proche de la radioactivité naturelle.

En France, il existe un centre de stockage pour les déchets TFA, le Cires (Centre industriel de regroupement, d'entreposage et de stockage), ouvert en 2003 à Morvilliers dans l’Aube. La France est le premier pays au monde à s’être doté d’une telle installation.

Au Cires, les déchets sont disposés en couches horizontales successives (une dizaine en moyenne) dans des alvéoles creusées à quelques mètres de profondeur au sein d'une roche argileuse. Une fois pleine, l'alvéole est définitivement fermée, puis recouverte d'un film étanche et d’une couche d’argile compactée pour lui redonner son imperméabilité d’origine.

Deux centres dédiés aux déchets FMA-VC

Stockage de déchets FMA (Faible et moyenne activité) au CSA (Centre de stockage de l'Aube)

Les déchets de faible et moyenne activité (FMA-VC) stockés dans les centres de surface sont principalement composés de radioéléments à vie courte. Ils proviennent de l'exploitation ou de la maintenance d'installations nucléaires (gants, outils, vêtements…).  Ils peuvent être stockés en surface dans des ouvrages spécifiques.

Historiquement, il s'agit du premier type de déchets radioactifs à avoir bénéficié d’un stockage en France. Le premier site de stockage de déchets radioactifs français est le Centre de surface de la Manche (CSM). Ouvert en 1969 à Digulleville, il a atteint sa capacité maximale en 1994, date à laquelle il a été fermé. Il est actuellement en phase de fermeture et fait l'objet d'une surveillance active.

  • en savoir plus sur le centre de stockage de la Manche

 

 

En 1992, pour prendre le relais du CSM, un deuxième centre a été créé par l’Andra à Soulaines-Dhuys dans l’Aube : le centre de stockage de l'Aube.
Au CSA, les déchets sont stockés en surface dans des ouvrages en béton armé de 25 mètres de long et de 8 mètres de haut. Une fois remplis, ces ouvrages sont fermés par une dalle en béton sur laquelle est ensuite posé un revêtement imperméable. Une couverture définitive de plusieurs mètres d’épaisseur sera finalement placée sur les ouvrages de stockage pour assurer la protection des colis contre les eaux de pluie ou les intrusions.

  • en savoir plus sur le centre de stockage de l'Aube
     

En savoir plus

Sur le stockage des déchets de faible à moyenne activité à vie courte Sur le stockage des déchets de très faible activité
Partager cette page