Aller au contenu principal

Mettre la science à la portée des jeunes : l'Andra relève le défi !

La gestion des déchets radioactifs est un sujet sociétal qui concerne toutes les générations. Les jeunes en particulier doivent se saisir de cette question. Comment se forger sa propre opinion sur un tel sujet quand on a 15 ans ?

La gestion des déchets radioactifs nous concerne tous, de génération en génération. Acteurs d’aujourd’hui et décideurs de demain, les jeunes doivent être informés sur le sujet pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de cette problématique. Pour les y aider, l’Andra s’adresse à eux en organisant régulièrement des manifestations variées : visites scolaires, animations pour la Fête de la science, journées portes ouvertes…

Pour informer ce public, l’Andra a créé un nouveau site Internet www.dechets-radioactifs.com. “Il est nécessaire que cette nouvelle génération puisse s’approprier le sujet car demain, elle devra faire des choix, tout comme nous le faisons aujourd’hui. Nous devons donc lui fournir l’information nécessaire pour qu’elle prenne conscience des enjeux et les comprenne. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de nous adresser à elle via Internet, un outil que les jeunes plébiscitent ”, explique Annabelle Comte, responsable de la vulgarisation scientifique et technique à l’Andra.

Un public très impliqué

Ce site a retenu l’attention de la rédaction du quotidien “L’Actu”, qui lui a consacré un dossier en octobre dernier.

Les enfants et les jeunes participent activement à nos conférences de rédaction. Nous constatons à ces occasions qu’ils se sentent beaucoup plus concernés par leur environnement et l’avenir de l’humanité que les générations précédentes. Ils sont prêts à faire de vrais efforts et veulent des informations objectives pour savoir ce qu’ils doivent faire, constate Anne-Lous Plantinga, directrice des éditions spéciales de L’Actu. Le thème des déchets radioactifs est un sujet d’actualité particulièrement chaud en ce moment. Ils voient à la télévision des reportages sur ce sujet, entendent régulièrement parler de manifestations, d’incidents. Ce sont de vraies éponges et ils sont demandeurs d’information, surtout si elle est traitée de façon intelligible, neutre et objective. Car il ne faut pas s’y méprendre, les jeunes d’aujourd’hui sont aussi plus aguerris à la publicité et au marketing que leurs aînés, et font preuve de beaucoup de discernement. Ils attendent qu’on leur parle comme à des individus à part entière, responsables et intelligents. Notre mission est de leur donner  le plus d’informations possible pour les aider à acquérir les connaissances qui leur permettront d’avoir un avis personnel et de devenir des citoyens responsables.”

Apprendre en expérimentant

Il y a une grande différence entre un enfant de 8 ans et un jeune de 16 ans. On n’aborde pas le sujet de la même manière selon qu’on s’adresse à un écolier, un collégien ou un lycéen. Mais même si parfois des questions subtiles, comme la notion de réversibilité par exemple, échappent aux plus petits, les jeunes sont des auditeurs ouverts pour lesquels il ne faut pas être avare d’explications, ajoute Jérôme Saltet, directeur de la publication de L’Actu. Pour autant, on ne peut pas forcer quelqu’un à apprendre et, lorsque les jeunes sont acteurs de leur apprentissage, c’est d’autant plus efficace. Plus ils sont actifs et mieux le message passe. Il faut les mettre en position de comprendre par eux-mêmes la complexité de l’affaire.”

 Une technique adoptée depuis longtemps par l’Andra, qui a choisi de proscrire les discours indigestes pour faire place à des programmes interactifs et à des visites sur site permettant de découvrir de ses propres yeux le stockage des déchets radioactifs.

 

 

 

 

Retrouvez le dossier spécial de L’Actu consacré aux déchets radioactifs sur le site Internet de l’Andra ici.

 

 

 

www.dechets-radioactifs.com : un site pour tout comprendre sur les déchets radioactifs

Accessible depuis le 21 octobre, le nouveau site pédagogique de l’Andra permet d’accéder en un seul clic à toute une série d’explications concrètes : animations interactives, frises chronologiques, quiz… il y en a pour tous les goûts !

Édité par l’Andra, en partenariat avec le Palais de la découverte, le ministère de l’Énergie et le ministère de la Recherche, ce site donne les clefs pour comprendre un sujet encore mal connu. “L’idée était d’avoir un site Internet accessible à tous ceux qui n’ont pas de connaissance parti culière sur le sujet, notamment les jeunes”, précise Annabelle Comte, responsable de la vulgarisation scientifique et technique à l’Andra.

 

Quatre rubriques structurent le site

La première, “La radioactivité”, explique ce phénomène naturel et retrace l’histoire de sa découverte ainsi que ses diverses utilisations. “Nous nous sommes rendu compte que c’était un sujet bien peu maîtrisé. Pourtant, la radioactivité est présente partout autour de nous à l’état naturel et est utilisée dans de nombreux domaines”. Deux autres rubriques, “Tout comprendre sur les déchets radioactifs” et “Les solutions de gestion”, répertorient les différents types de déchets, leurs origines et les différents modes de stockage, solution choisie par la France pour les gérer de manière sûre.

Enfin, “La science au service des déchets radioactifs” fait l’inventaire des nombreuses recherches en cours pour concevoir les stockages de demain. “Avec ce site, l’Andra joue la carte de la transparence et veut donner à chacun les connaissances nécessaires pour se positionner sur le sujet. Nous nous sommes efforcés d’être pédagogiques, sans être rébarbatifs”, explique Annabelle Comte.

Informations à plusieurs niveaux, sous diverses formes, gestion des couleurs et des photos… tout est mis en scène pour faciliter la lecture et sortir le sujet de son traitement habituel. Par exemple, dans ces pages, on peut calculer en quelques clics seulement son exposition annuelle à la radioactivité. Un exercice amusant sur un sujet qui est souvent considéré comme plutôt inquiétant !

 

Partager cette page