Aller au contenu principal

Mise en exploitation du Centre de stockage des déchets très faiblement radioactifs à Morvilliers

Septembre 2003 : le Centre de stockage TFA est destiné à accueillir, au cours des trente prochaines années, 650 000 m3 de déchets de très faible activité.

Le Centre de stockage TFA est entré en service le 14 août dernier.
Les premiers colis de déchets, accueillis début octobre sur le site, proviennent des installations nucléaires, en cours de déconstruction, de Saint-Laurent-des-Eaux et de Brennilis. Il s'agit de big-bags, de gravats et de fûts métalliques, qui ont été stockés dans la première alvéole conçue à cet effet.

Le Centre de stockage TFA est destiné à accueillir, au cours des trente prochaines années, 650 000 m 3 de déchets de très faible activité provenant pour l'essentiel du démantèlement des installations nucléaires françaises arrêtées.
Les colis de déchets, contrôlés à leur arrivée sur le site, sont stockés dans des alvéoles creusées dans l?argile, protégées par des toits démontables en forme de tunnel.

Ce Centre est le premier au monde : jusqu'à présent, seule la France a fait le choix de créer une filière spécifique pour ces déchets, une mission qui a été confiée à l'Andra.

 

Quelques chiffres

Le Centre couvre une superficie de 45 hectares. Son tracé a été déterminé de manière à réduire les conséquences sur l'environnement naturel du site.

  • Surface de stockage : 28,5 hectares, répartis en 3 tranches
  • Capacité de stockage : 650 000 m 3 (environ 750 000 tonnes)
  • Capacité d'une alvéole : 10 000 m 3 correspondant à environ 6 mois d?exploitation. Dimensions : 80m de long, 25m de large, 6m de profondeur
  • Radioactivité des déchets : 1 à 100 Becquerels/ gramme (Bq/g), une dizaine de Bq/g en moyenne
  • Investissement : environ 40 M (dont 15 M concernent les recherches géologiques et la qualification du site et 25 M correspondent à la construction et à l'aménagement du Centre)
  • Coûts d'exploitation (estimation) : environ 220 M sur 30 ans
  • Effectif : une vingtaine de personnes en phase d'exploitation ; en phase de terrassements et de construction : jusqu'à 110 personnes
Partager cette page