Aller au contenu principal

Diffuser nos savoir-faire à l’international

La participation de l’Andra aux projets et échanges internationaux est destinée à présenter et expliquer ses approches, concepts et résultats, mais aussi à comparer et confronter ceux-ci aux approches de ses homologues et organismes internationaux. Elle vise également à faire progresser sa propre réflexion sur les projets nationaux et à valoriser son savoir-faire.

    Pour atteindre ses objectifs, l’Andra intervient à l’international via :

    • Des coopérations bilatérales avec les organismes en charge des déchets.
    • Des participations aux travaux des organisations internationales (Agence internationale de l'énergie atomique-AIEA, Agence pour l’Energie Nucléaire-AEN, Commission Européenne).
    • Des activités de promotion du  savoir-faire de l’Andra, qui contribuent à la dissémination des principes de gestion sûre et durable des déchets radioactifs en faisant bénéficier ses homologues de de son expérience.
    • Des activités de valorisation de son savoir-faire en réalisant des prestations commerciales pour des clients (homologues, industriels, …).
    • Une veille active sur la gestion des déchets radioactifs dans le monde
    ICGR 2016 : Conférence internationale sur le stockage géologique coorganisée par l'Andra et l'AEN sous l'égide de l'OCDE

    Coopérations bilatérales

    Entre agences en charge, chacune dans son pays, de la gestion des déchets radioactifs, les échanges sont naturels. En effet, ces agences n’interviennent pas systématiquement dans un contexte concurrentiel et cherchent à partager leur savoir. Ceci est particulièrement vrai au sujet des projets de gestion des déchets de Haute Activité ou des Combustibles Usés.

    Les institutions comme l’Union Européenne, l’Agence pour l’Energie Nucléaire de l’OCDE, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique soutiennent la coopération entre ces agences nationales. 

    Au-delà, pour concrètement échanger avec les agences étrangères, l’Andra conclut des accords-cadres bilatéraux qui établissent le champ et les modalités de coopération. Des accords d’application précisent, le cas échéant, l’engagement commun pour un projet particulier. 
    Des accords spécifiques permettent de mener  des expérimentations dans d’autres laboratoires souterrains. L’Andra mène ainsi  des expérimentations dans les laboratoires d’Äspö en Suède (coopération bilatérale) et du Mont-Terri en Suisse (coopération multilatérale).

    Des accords-cadres sont actuellement conclus entre l’Andra et les principales agences à l’étranger. On peut citer des accords en Allemagne, Belgique, Canada, Espagne, Finlande, Japon, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Certains couvrent l’ensemble des activités de l’Andra, d’autres sont plus focalisés sur le programme expérimental du laboratoire souterrain ou sur Cigéo.

    Signature d'un contrat avec la Corée du Sud

    Les organismes internationaux

    Les instances internationales (Commission Européenne, Agence pour l’Energie Nucléaire, Agence Internationale de l’Energie Atomique) et les différents comités qu’elles animent constituent les lieux privilégiés et institutionnalisés d’information, de partage de connaissances, et de réflexions communes. La forte implication de l’Andra dans les groupes de travail et évènements qu’elles organisent assure la promotion de ses réalisations.

    L'Agence participe ainsi aux réflexions, animées par l'Agence  pour l'Energie Nucléaire (AEN) de l'OCDE, portant sur la sûreté  et la  gouvernance. Le  "Radioactive Waste Management Committee" (RWMC) est le la structure principale d’échange pour notre métier.

    Au sein de ce comité, l'Andra prend part aux travaux de « l'Integrated Group for the Safety Case » (IGSC) et à ceux du « Forum on Stakeholder Confidence » (FSC). Le premier assure le support technique du RWMC en matière de caractérisation de site et d'évaluation des stockages et de leur sûreté. Au sein de l'IGSC, le « Clay club » rassemble et permet le partage des connaissances sur les milieux argileux. Le second, le FSC, s'intéresse à la gouvernance en matière de gestion des déchets radioactifs et a produit plusieurs documents comme celui sur la valeur ajoutée d'une installation de stockage pour le territoire.
    Enfin, au sein de l'AEN/OCDE, l'Andra participe aux travaux sur la base de données thermodynamiques et préside ceux menés sur la sorption.
     
    Dans le cadre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (IAEA), l'Andra participe à l'élaboration de documents techniques sur la gestion des déchets radioactifs. Les équipes de l'Andra sont sollicitées, notamment sur l'entreposage, la surveillance de l'environnement, le monitoring des stockages  ou les règles de conception des installations de stockage. 
    Par ailleurs l’Andra participe aux experts missions que l’AIEA organise dans des pays étrangers pour les soutenir dans leurs actions de gestion des déchets. Elle accueille également des visites organisées par l’AIEA pour des délégations étrangères. 
    Enfin l’AIEA a organisé des réseaux sur le sujet de la gestion des déchets radioactifs auxquels l’Andra participe (Disponet, URLnet).
    L'Agence prend également part aux travaux du Forum européen à l'énergie nucléaire mis en place par la commission européenne, ainsi qu'aux projets de soutien et développement dans le cadre du programme communautaire INSC.

    Rencontre du directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, avec le directeur générale de l’Andra, Pierre-Marie Abadie, au CMHM

    Promotion et valorisation du savoir-faire de l’Andra

    La promotion du savoir-faire de l’Andra se traduit par :

    Des participations à des salons

    Andra participe aux grands salons que sont World Nuclear Exhibition (WNE), International Conference on Geological Repositories (ICGR), Waste Management (WM) et aussi à des conférences internationales plus ciblées soit pour leur localisation soit pour leur contenu thématique.

     

    L’organisation de colloques

    L’Andra organise des colloques internationaux sur des sujets techniques précis tels que la problématique de la mémoire liée au stockage géologique, les caractéristiques et propriétés  de l’argile ou encore la réversibilité.

     

    Des participations aux groupes d’experts internationaux

    Les gestionnaires de déchets ont organisé deux instances internationales d’échange auxquelles Andra participe : International Association for Environmentally Safe Disposal for Radiactive Material (EDRAM), une association dont le but est l’échange d’information au sujet de la gestion des déchets radioactifs et le Club of Agencies, une organisation informelle  d’échange entre agences de gestion des déchets européennes.

     

    L’organisation de visites sur les sites de l’Andra

    Nous recevons une grande quantité de visiteurs étrangers, aussi bien sur nos sites de surface (CSA, CSM et CIRES) qu’au centre de Meuse/ Haute-Marne(environ 200 visites par an). Les visiteurs sont des homologues, des industriels du secteur, des parties prenantes (élus locaux) mais aussi  des journalistes. Leurs intérêts portent aussi bien sur des sujets techniques au sens large que sur des sujets plus sociétaux.

    Visite d’une délégation de l’AIEA dans les galeries du Laboratoire souterrain situé à la frontière de la Meuse et de la Haute-Marne

    La Valorisation de son savoir-faire

    L’Andra poursuit depuis 2009 une activité de valorisation de son savoir-faire à l’international et réalise des prestations pour des clients à l’étranger. Les principaux types de prestations réalisées sont :

    • transferts de technologie, 
    • fourniture d’expertise, en matière de sûreté des stockages tout particulièrement,
    • conception de solutions,
    • assistance à des maîtres d’ouvrages pour des projets de réalisation de stockages.

     

    Veille

    L’activité de veille tient une place à part et son objectif est de disposer, à destination interne ou pour des  parties prenantes et des évaluateurs, d’informations sur les activités à l’étranger sur nos sujets. Des documents généraux ou spécifiques sont produits dans le cadre de ce travail. 
    Les sites internet de nos principaux homologues :

    • Allemagne  (agence créée récemment) : BGE
    • Belgique : ONDRAF/NIRAS
    • Canada (agence en charge des combustibles usés et des déchets haute activité seuls): NWMO
    • Corée : KORAD
    • Espagne : ENRESA
    • Japon (agence en charge des combustibles usés et des déchets haute activité seuls): NUMO
    • Suède : SKB
    • Suisse : NAGRA
    • UK (agence en charge des combustibles usés et des déchets haute activité seuls): RWM

    Il n y a pas d’entité en charge désignée en Chine et aux USA.

    Partager cette page