Aller au contenu principal

Qui sommes-nous ?

Le centre de l’Andra en Meuse/Haute-Marne est l’un des sites de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Placée sous la tutelle des ministères en charge de l’énergie, de l’environnement et de la recherche, l’Andra est un établissement public chargée de trouver, de mettre en œuvre et de garantir des solutions sûres pour protéger les générations présentes et futures des risques que présentent les déchets radioactifs français.

L’Andra en Meuse et Haute-Marne

Nos effectifs:

360 salariés chercheurs,  techniciens, ingénieurs, spécialistes de l’environnement travaillent sur trois installations : le Laboratoire souterrain, l’Espace technologique et l’Écothèque, situés en Meuse et en Haute-Marne.

Notre métier:

concevoir le projet Cigéo (lien vers les pages Cigéo). Pour cela, nous étudions la roche et son comportement, les interactions possibles dû à la présence de matériaux pour le stockage, et nous développons l’ingénierie du projet.

La surveillance de l’environnement fait également partie de nos missions. L’objectif est d’établir l’état initial de ce dernier et de conserver des échantillons de l’enivrement actuel afin donner la possibilité aux scientifiques du futur de refaire leurs propres analyses.

Nos implantations:

Le Laboratoire et l’Ecothèque se trouve sur la commune de Bure dans le Meuse.

L’Espace technologique sur la commune de Saudron en Haute-Marne. De la même façon, Cigéo sera à cheval entre les deux départements. Cette implantation fait écho à l’histoire du projet, car les départements de la Meuse et de la Haute-Marne ont tous deux étaient volontaires pour accueillir des investigations géologique et accueillir le Laboratoire.

carte d’implantation des installations

Pourquoi l’Andra s’est-elle implantée en en Meuse/Haute-Marne ?

Essentiellement pour des raisons géologiques.  Le sous-sol de la région abrite, à 500 mètres de profondeur, une couche d’argile d’une centaine de mètres d’épaisseur, stable depuis des millions d’années et en mesure d’assurer efficacement et sur le long terme le confinement des déchets les plus radioactifs principalement issus du retraitement des combustibles nucléaires usés Français (déchets appelés de haute activité et de moyenne activité à vie longue HA et MAVL) .

Carotte d’argile du Callovo-oxfordien

Le Parlement a confié à l’Andra la mission d’implanter dans cette roche un Centre de stockage géologique permettant de protéger l’Homme et l’environnement de la dangerosité de ces déchets radioactifs sur des centaines de milliers d’années. C’est le projet Cigéo.

Le saviez-vous ?

En 2011, la directive européenne 2011/70/EURATOM du 19 juillet établissant un cadre communautaire pour la gestion responsable et sûre du combustible usé et de déchets radioactifs rappelle que le stockage géologique constitue actuellement la solution la plus sûre et la plus durable en tant qu’étape finale de la gestion des déchets de haute activité.

0%

du volume des déchets radioactifs produits chaque année en France sont déjà gérés par les centres de stockage de l’Andra

En savoir plus
Partager cette page