Aller au contenu principal

Sur les traces de la mémoire...

Le 12 octobre dernier, dans le cadre de ses travaux sur la mémoire des déchets radioactifs, le chercheur Charles Gautier organisait au Canthel, à Paris, une journée d’étude autour des notions de trace, de mémoire et de déchiffrement. L’occasion de réunir des intervenants d’horizons disciplinaires variés pour partager leurs connaissances et faire émerger des pistes pour préserver et transmettre la mémoire.

Des grandes règles du déchiffrement pour faciliter le travail des archéologues du futur à la création d’un système typographique représentant les acrobaties de la gymnastique artistique féminine, en passant par un retour historique sur le déchiffrage de l’écriture maya : voilà quelques-uns des sujets évoqués lors de la journée d’étude : La trace, entre mémoire et déchiffrement, au Centre d’anthropologie culturelle (Canthel) de l’Université de Paris. 

La thématique mémoire a une nouvelle fois montré son caractère pluridisciplinaire et les passerelles qui peuvent se créer entre sciences humaines, philosophie, art ou encore graphisme. De quoi donner à l’Andra quelques pistes de réflexion dans le cadre de ses études et recherches sur la préservation et la transmission à long terme de la mémoire des centres de stockage de déchets radioactifs.

 

Charles Gautier

Théoricien du graphisme et chercheur en sciences du langage, Charles Gautier mène ses travaux de recherche au sein du Canthel, en partenariat avec l’Andra. Au croisement de l’anthropologie, de la sémiologie et du graphisme, il étudie les mécanismes pour créer une signalétique durablement compréhensible et contribuer à la préservation de la mémoire des stockages de déchets radioactifs.

Retrouvez le programme de la journée

  • Introduction de la journée : Octave Debary (anthropologue et directeur du Canthel) et Jean-Noël Dumont (responsable du programme mémoire de l’Andra).
  • Déchiffrer un texte : hier, aujourd’hui, demain : Charles Gautier - Chercheur affilié au Canthel - Centre d’anthropologie culturelle. Université de Paris.
  • De l’écriture à l’animal – La trace chez Jacques Derrida : Charles Ramond - Professeur au Département de Philosophie de l’Université Paris 8. Vincennes – Saint-Denis.
  • Écrire le geste - Le geste > la notation > l’écriture : Camille Trimardeau - Designer graphique et co-fondatrice du studio Béton.
  • Sols empreintés : Laura Molton - Artiste.
  • Un siècle et demi de déchiffrage de l’écriture maya en quête d’une histoire oubliée : Jean-Michel Hoppan - Docteur en archéologie, CNRS-INALCO.
  • Le Temps Suspendu : Stéphane Buellet - Directeur artistique et co-fondateur du studio Chevalvert.

Les séquences de cette journée seront bientôt disponibles sur notre chaîne YouTube.

Retrouvez notre dossier complet sur la mémoire des centres de stockage de déchets radioactifs
Partager cette page