Aller au contenu principal

Adolphe Colrat, nouveau président du Conseil d’administration de l’Andra

Le 11 mai, Adolphe Colrat, préfet et inspecteur général des finances a été nommé président du Conseil d’administration de l’Andra par décret du Président de la République. Le Mag de l’Andra l’a rencontré et lui a posé trois questions.

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir président du Conseil d’administration de l’Andra ?

Lorsque la proposition m’a été faite, j’ai immédiatement accepté, conscient de tout l’intérêt qu’il y avait à participer à la vie de cet établissement public : chargée d’assurer la gestion des déchets radioactifs en toute sécurité pour nos concitoyens, l’Andra a devant elle des enjeux techniques, éthiques et sociétaux très importants. Ces enjeux nous concernent tous et intéressent directement notre indépendance nationale et bien entendu l’environnement.

L’Andra assume donc avec un grand esprit de responsabilité une mission d’intérêt général, confiée par l’État, au service des Français. Je respecte profondément cet engagement que je partage d’ailleurs depuis de nombreuses années à travers les diverses fonctions que j’ai occupées.

 

Comment voyez-vous votre rôle au sein de l’Agence ?

Aux côtés du Directeur général, qui est l’exécutif de l’Agence, je m’attacherai à être l’animateur de la collégialité du Conseil d’administration où siègent des représentants du Parlement, de l’État, des salariés de l’Andra et des personnalités qualifiées. Mon rôle sera également de participer au travail d’explication et de pédagogie de l’Andra sur les grands sujets qu’elle porte, en particulier le projet Cigéo.

 

Quelles seront vos priorités dans les premiers mois de votre mandature ?

L’Andra est un acteur impliqué dans les territoires dans lesquels elle est implantée. Un lien particulier s’est tissé au fil des années avec eux et avec l’ensemble des acteurs locaux. Je souhaite contribuer à entretenir cette dynamique et à m’impliquer dans le dialogue et dans l’accompagnement de ces territoires. Je pense en particulier aux départements de la Meuse et de la Haute-Marne qui se préparent à l’accueil de Cigéo.

Dans les premiers mois, je souhaite donc m’imprégner des sujets de l’Agence, de son environnement local, avec la volonté d’aller à la rencontre des acteurs du territoire. Plus globalement, en ma qualité de président du Conseil d’administration de l’Andra, je veux être à la disposition de l’ensemble des partenaires pour échanger, dialoguer et valoriser les activités de l’Agence.

Le début de mon mandat coïncide également avec le lancement débat public sur le 5ème Plan national des matières et déchets radioactifs. L’Andra est au premier rang pour y participer et je compte bien prendre ma place dans cet exercice de participation citoyenne.

 

 

Le parcours d’Adolphe Colrat en 7 dates clés

  • École nationale d’administration - promotion « Solidarité » –  Mai 1983
  • Directeur de cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires étrangères, chargée de la Francophonie -  Mai 1995
  • Préfet des Ardennes – Janvier 2004
  • Haut-commissaire de la République en Polynésie française – Juillet 2008
  • Préfet des Alpes-Maritimes – Juillet 2013
  • Inspecteur général des finances – Décembre 2016
  • Président de l’Andra – Avril 2019

Retrouvez toutes les informations sur le Conseil d’administration de l’Andra

Partager cette page