Aller au contenu principal

Compensation sylvicole : réunion d’information à Colombey-les-Deux-Eglises

Lundi 22 novembre, l’Andra a organisé une rencontre des propriétaires forestiers qui prendront part au programme de compensation sylvicole pour Cigeo.

Depuis 2017, l’Andra a engagé les démarches pour préparer la compensation du défrichement de 134 ha de forêt, qui pourrait être autorisé dans le bois Lejuc pour les besoins du projet.

Un défrichement autorisé par l’autorité préfectorale doit en effet faire l'objet d'une compensation, notamment sous forme de travaux de boisement ou de reboisement.

Après échanges avec les services de l’Etat, il a été retenu que 268 ha seraient à reboiser pour la compensation sylvicole en Meuse et en Haute-Marne dans l’hypothèse de la délivrance d’une autorisation de défrichement.

Lundi 22 novembre, l’Andra a organisé une rencontre au Mémorial de Colombey-les-Deux-Eglises pour les propriétaires de forêt publiques et privées qui se sont portés candidats et qui pourraient être retenus pour ce programme de reboisement qui pourrait débuter à compter de 2025.

Lors de cette réunion, l’Andra a expliqué à la soixantaine de personnes réunies les modalités retenues pour la mise en œuvre de cette compensation.

L’ONF quant à elle a fait état de l’avancement des connaissances et études sur l’adaptation des forêts aux changements climatiques.

Il est en effet raisonnable de privilégier de nouvelles essences qui résistent le mieux aux épisodes de sécheresse.

L’après-midi, le groupe a d’ailleurs visité une station expérimentale de l’ONF en forêt domaniale à Lamothe-en-Blaisy (52) où sont suivies 14 essences de résineux plantées en 2015.

Réunion d'information : Compensation sylvicole
Réunion d'information : Compensation sylvicole
Partager cette page